• : Tout douce Mans - cuisine, encadrement, couture...
  • : Un espace de liberté et de partage.
  • Contact

Blog à partager sans modération ;

Il y aura le quotidien, les coups de ,

quelques passions

(cuisine - enfin surtout les gâteaux !!- ,

des activités manuelles (encadrement, un peu de couture...)

Ici c'est un lieu de partage vers et avec les autres...

page03.jpg

Bienvenue !!

Welcome !!

English

blogger

Rechercher

damouredo.com Carré

6 novembre 2021 6 06 /11 /novembre /2021 19:29

 

 

Avec effectivement une journée à Paris,  une première fois pour lui. 

 

 

 

 

 

 

 

Ca commence par une heure de TGV et puis l'arrivée à Montparnasse et le métro. Pour sa première fois, il s'est vite habitué aux longues marches dans les couloirs, je craignais un peu d'appréhension, ce ne fut pas le cas, au contraire j'ai eu droit aux tests d'équilibre dans les rames "sans les mains mamy !!". 

 

 

 

Le programme a été on ne peut plus classique

 

 

 

 

 

 

 

Un peu compliqué tout de même Paris en ce moment, tout est en travaux, à commencer par la grande dame de fer qui se refait une petite beauté. Malgré les nombreux touristes nous n'avons pas trop attendu pour les billets. 

 

 

 

 

 

 

Ne connaissant pas Paris, Soan a du mal à se repérer évidemment, donc on admire la vue et je lui montre les quelques monuments qui peuvent être parlant pour lui. 

 

 

 

On poursuit par ce que je lui vante comme la plus belle avenue du monde, bon pas persuadée qu'il ait bien compris le concept, ça la laissé un peu de marbre,  normal !! plus enthousiaste dans le boutique disney où nous achetons le cadeau d'anniversaire d'Arthur. 

 

 

 

 

 

Soan commençait à avoir faim, il était partant pour manger là...

 

 

 

 

Je lui ai expliqué que c'était un petit peu au dessus de mes moyens !!

 

 

 

Direction le Sacré Coeur, où nous déjeunons dans une brasserie très parisienne, la preuve

 

 

 

 

 

 

Pour monter c'est bien plus amusant avec le funiculaire 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bon arrivé là Soan me demande si on peut rentrer dans l'usine... heu mon petit chéri c'est une église là, cet enfant n'a aucune éducation religieuse ça se voit !!

 

 

 

Qu'est-ce qu'il y a en bas du Sacré Coeur ???

 

 

 

 

 

 

 

Bon après ce petit arrêt tissus, direction Notre Dame. Avant d'y arriver nous passons devant l'ancien palais de justice de Paris, lieu du procès des attentats du Bataclan, autant dire que l'endroit est particulièrement surveillé. Difficile d'expliquer à Soan le pourquoi du comment. Encore plus difficile de lui parler de l'incendie de Notre Dame, ayant vu le matin de la fumée au loin alors que nous étions sur la Tour Eiffel il pensait que le feu venait d'avoir lieu... tout cela a mérité quelques courtes explications. 

 

 

 

 

 

 

La façade n'a pas été touchée, par contre l'arrière de la Cathédrale est recouverte d'échafaudages, un chantier monstre est en cours, et j'explique à Soan, que la forêt tout à côté de chez lui fournit de beaux arbres pour reconstruire le toit de la partie détruite. 

 

 

Pour finir direction Les Halles pour aller chercher de quoi décorer le gâteau d'Arthur, je sais que chez Mora je vais trouver mon bonheur. 

 

 

 

Hier nous avons donc commencé par faire tous les deux le gâteau au chocolat qui servira de base au gâteau souhaité par Arthur : le 5 sur le thème de Spiderman. 

 

 

 

Nous sommes partis de la recette de base de Anne Sophie VIDAL du gâteau au chocolat ici. Un gâteau fourré avec de la ganache à réaliser la veille donc. Ce matin opération pâte à sucre coloré et grosse galère pour obtenir un résultat potable, bon j'ai fait comme j'ai pu !! visuellement ça le fait 

 

 

 

 

 

 

 

Arthur était ravi de son gâteau Spiderman qui était par ailleurs excellent !!

 

 

Bon dimanche !!

 

 

Partager cet article
Repost0
31 octobre 2021 7 31 /10 /octobre /2021 18:39

 

 

Court, oui vraiment très court mais quel plaisir ce petit voyage express à l'est qui nous a permis 

 

 

 

 

de ramener Bibiche à Mulhouse et de visiter son premier "vrai" appartement qu'elle partage désormais avec son namoureux

 

 

 

de passer un moment avec Passiflore et son mari connus grâce au blog, il y a maintenant près de 14 ans 

 

 

 

de visiter les alentours de Mulhouse en cette saison sous un soleil lumineux qui a illuminé les paysages  colorés par l'automne. 

 

 

 

 

Un petit récapitulatif en images bien plus parlant c'est parti !!

 

 

 

 

Le lundi le rendez-vous était pris avec mon amie Passiflore et son mari à Colmar, une belle occasion pour visiter une nouvelle fois cette si jolie ville un peu plus au calme que la dernière fois où nous y étions allé, en décembre 2019 en plein marché de Noël. Il y a un peu de touristes, et le soleil est de la partie en cette belle journée. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A Colmar, il y a du coeur

 

 

 

 

 

 

 

 

 

et parfois beaucoup, beaucoup d'arrosoirs 

 

 

 

 

 

 

et un père Noël qui attend les futurs visiteurs qui on l'espère pourront profiter de nouveau de cette si jolie ville.

 

 

 

 

 

 

Après le très bon déjeuner au restaurant "Jadis et gourmande" (excellent accueil), nos amis repartis nous avions décidé de re-visiter le musée Unterlinden, nos souvenirs dataient un peu, nous avons donc redécouvert le lieu installé dans un ancien couvent de Dominicaines (fondé en 1252). Le cloître gothique (édifié de 1280 à 1289) passe pour être le plus complet d'Alsace. Il renferme notamment l'un des chefs d'oeuvre de l'art occidental : le retable d'Issenheim sculpté par Nicolas de Haguenau et peint par Mathias Grünewald de 1512 à 1516, ensemble considéré comme une pièce majeure de l'histoire mondial de l'art. 

 

 

 

 

Beaucoup d'espaces du musée sont en cours d'installation ou de modification et ceux portant sur les objets issus de la vie domestique notamment sont minimes. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ca c'est du coffre !!!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous avons  beaucoup aimé la collection d'art moderne. 

 

 

 

Nature morte à la cage d'oiseau - Jean George HIRN 1829

 

 

 

 

Dalhias - Séraphine de Senlis (dite Séraphine)  vers 1915

 

 

 

 

Nature morte au perroquet Robert DELAUNAY 1907

 

 

 

 

Composition nature morte bleue et rouge - Fernand LEGER 1938

 

 

 

 

Le lendemain direction la route des crêtes.

 

 

 

Cette route fut entièrement créée pendant la première guerre mondiale afin d'assurer la logistique et la défense sur le front des Vosges, elle est longue de 88 kilomètres et s'étend entre Sainte Marie aux Mine et Cernay. Venant de Mulhouse, c'est d'ailleurs par cette ville que nous débutons la montée

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Beaucoup d'arrêts sur cette route pour profiter du paysage, et des points de vue. La région est le paradis des randonneurs et on se dit qu'elle pourrait être un lieu idéal pour un séjour plus long. 

 

 

 

Nous n'avons pas fait toute la route un peu longue pour le temps que nous avions, sur le chemin du retour nous avons toutefois fait un arrêt à Turckeim

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bon dernière soirée passée avec Bibiche avant de repartir et diner dans un restaurant savoyard et Alsacien. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

le Caseus à Thann

 

 

Bon il nous fallait bien repartir, le coeur un peu serré. 

 

 

 

Petit arrêt sur la route du retour à Troyes (j'avais une petite idée derrière la tête)...

 

 

 

ben oui quoi on a jamais assez de tissus !! (super choix et des prix vraiment très intéressants).

 

 

 

 

 

 

Bonne fin de dimanche

 

 

 

Partager cet article
Repost0
26 mai 2021 3 26 /05 /mai /2021 09:10

 

 

Celui qu'on attendait depuis des semaines, que dis-je, des mois !! Une impulsion soudaine, un créneau possible avant le mois de juin ponctué de rendez-vous importants, une décision vite prise, malgré une météo pas très encourageante. 

 

 

 

L'avantage de la Normandie est qu'elle est toute proche, à deux heures et demi de route. Nous avons choisi Granville un peu au hasard il faut bien l'avouer. Le port nous a fait penser à celui des Sables d'Olonne, visiblement un port actif côté pêche (il est le premier port coquillier de France), le centre ville était très animé en ce week-end de Pentecôte et les terrasses prises d'assaut, notre premier déjeuner  s'est limité à une pizza mangé sur une terrasse heureusement couverte qui nous a protégé des embruns... enfin de la pluie quoi !!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Après le port, nous avons fait le parcours des remparts de la haute-ville. 

 

 

 

 

 

 

Pont Levis à la grande porte, témoin du siège de Granville par les Vendéens.

L'histoire de Granville a été marquée par un épisode militaire-clé dans les Guerres de Vendée. A l'automne 1793, les armées royalistes sont en pleine "virée de galerne" suite à la défaite de Cholet. Au 14 novembre, elles tiennent le siège sur Granville afin de contrôler un port et de rallier les Anglais. Cette bataille voit s'affronter plus de 20 000 "blancs" face à 5 500 soldats "bleus" aidés par les civils réfugiés dans la place forte. Sans équipements de siège efficace,  disposant d'un lot de mauvaises informations et face à une artillerie plus puissante que prévue, les Vendéens battent en retraite le 15 novembre sans avoir vu l'ombre d'un vaisseau anglais. La plaque sous le porche liste les civils granvillais tombés lors de ce siège dont Jacques-François Clément-Desmaisons, officier municipal.

(infos trouvées sur le site de la ville de Granville).

 

 

 

 

 

 

 

 

Ballade très ventée, mais sans la pluie qui a eu le bon goût d'attendre qu'on soit rentré pour tomber et qui nous a permis de passer à la brocante installée tout à côté !! 

 

 

 

non, non je ne l'ai pas acheté... mais j'ai tout de même trouvé de jolis boutons tout dorés !!

 

 

 

Le lendemain, nous avons pu faire la visite du Jardin Dior sous le soleil (enfin durant une courte éclaircie).

 

Extrait du site du Musée Dior : 

La villa Les Rhumbs doit son nom au terme de marine désignant les trente-deux divisions de la rose des vents , les parents de Christian Dior l'acquièrent en 1906.
Christian Dior affectionne particulièrement ce lieu. Il écrira : « la maison de mon enfance... j'en garde le souvenir le plus tendre et le plus émerveillé. Que dis-je ? ma vie, mon style, doivent presque tout à sa situation et à son architecture ». 

Dès 1925, le futur couturier décide de remplacer la serre à proximité de la villa par une pergola avec miroir d'eau. Ce salon de plein air est très inspiré des créations contemporaines de l'époque.

Dans le prolongement de la pergola, Madeleine DIOR ajoute une roseraie appuyée sur le mur longeant le sentier des douaniers, bénéficiant ainsi d'une exposition abritée des vents salins.
Lorsqu'en 1932, peu après la mort de Madeleine Dior, le père industriel est ruiné par la crise, la propriété est mise en vente. Achetée par la ville de Granville, son jardin sera ouvert au public dès 1938.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Beaucoup de vivaces dans ce jardin, beaucoup connues, des  heuchères notamment de toutes les couleurs,  d'autres le sont beaucoup moins.

 

Mais quelle est cette plante ??? parce que oui c'est bien une plante, j'ai cru à un sapin en ferraille !

 

 

 

 

 

 

j'ai trouvé !! il s'agit d'un (d'une ?)  Pseudopanax ferox.

 

 

Explications trouvées sur le net : "le pseudopanax épineux est un petit arbre au feuillage persistant appartenant à la famille des Araliacées, donc apparenté aux Aralias ou aux lierres. Cette espèce est endémique des Iles de Nouvelle Zélande. Elle est localisée dans quelques vallées et rare, menacée de disparition. Le Pseudopanax ferox croît en zone côtière ou montagnarde, dans les sols sableux, sur les affleurements calcaires, les gravières ou enrochements. Le pseudopanax épineux est une véritable curiosité végétale, sans doute victime de son succès, puisque ses jeunes plantes sont encore facilement pillées, ce qui ne l’aide pas à se régénérer dans son milieu naturel. Pourtant, son semis facile permet de le produire en pépinière et de cultiver cet étrange végétal."

 

Si cette plante vous intéresse j'en ai trouvé une ici (mon site préféré)

 

 

 

Nous avons pris les chemins de traverse pour le retour et le pique-nique sur une plage déserte face au Mont Saint Michel valait bien le détour. 

 

 

 

 

Rageant il parait que le week-end prochain s'annonce estival... Enfin compte-tenu du nombre déjà important de personnes qui visiblement ont eu la même idée que nous ce week-end, je n'ose imaginer ce que cela doit être avec des températures plus clémentes. 

Au final, un court week-end bien vivifiant, une cure de fruits de mer acheté là,  qu'on a mangé au retour (le diner en terrasse le soir nous a paru mission impossible compte-tenu des températures), a noter qu'on a pas du tout aimé les huitres de Chausey, habitués que nous sommes aux huitres de cancale ou de ma Vendée natale, celles de Chausey ne sont pas iodées, et avaient un léger goût de vase. Alors manque de fraicheur ou goût habituel ??? à retester sans doute. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
3 janvier 2020 5 03 /01 /janvier /2020 12:15

 

 

 

 

 

C'est bien en espagnol que nous avons commencé à partager nos vœux.

 

 

Voyage à deux couples pour finir l'année et visiter Madrid. Ce n'est sans doute pas la meilleure période pour profiter des beautés qui sont à voir dans les musées (ces derniers fermés les 31 et 1er), pour autant nous avons largement profité de la ville et de ses richesses architecturales.

 

Que dire aussi de l'ambiance assez extraordinaire (qu'en est-il à d'autres moments ?), les espagnols fidèles à leur réputation, sont dans les rues, sur les terrasses, même à cette époque. C'est animé, joyeux et on a partagé avec les madrilènes ces moments de fête, pas au point d'aller à la Puerta del Sol aux 12 coups de minuit (trop, trop de monde) et tout cela sous le soleil pendant toute la durée de notre séjour.

 

Pour résumer quelques photos

 

La Plazza Mayor de nuit

 

 

 

 

 

 

 

 

La même de jour

 

 

 

 

 

 

Nous avons fait le choix d'une visite privative avec un guide tout à fait charmant et surtout très cultivé et connaissant la ville sur le bout des doigts. Nous avions choisi avec lui la visite du Madrid historique, c'est une ville riche d'un passé et d'une histoire où la France et ses rois et reines n'ont jamais été loin.

 

 

 

 

 

 

 

La Cathédrale de l'Almudena de jour

 

 

 

 

 

 

 

et de nuit 

 

 

 

 

 

 

 

Le Palais Royal de jour 

 

 

 

 

 

 

et de nuit

 

 

 

 

 

L'Arche de Madrid

 

 

 

 

 

 

Et tout à côté un immense jardin le Retiro, noir de monde en ce premier de l'an.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et pour le réveillon ? et bien on s'est adapté !!

 

 

On avait pensé dans un premier temps acheté de quoi diner à l'appartement, et une visite au Marché San Miguel nous y avait bien encouragé !!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En définitive on a trouvé à la dernière minute un restaurant où nous avons diner et dégusté une spécialité très locale !!

 

 

 

 

 

 

Pour les boissons ça évidemment on y a pas échappé !! (j'ai redécouvert la boisson et j'ai adoré)

 

 

 

 

Felice anno nuevo Felice anno nuevo

 

Et puis on a fait aussi les gourmands à la chocolateria  1902

 

 

 

 

 

Voilà c'est sur ces images bien sympathiques que je termine ce court descriptif d'un voyage tout aussi court mais très dépaysant.

 

 

 

 

Et une fois n'est pas coutume !! (et parce que surtout on s'est bien amusé avec ma copine et les filtres snapchat !!) c'est en personne que je vous souhaite une belle et heureuse année 2020 à vous tous fidèles abonnés (ou pas), un petit effort pour ceuce qui ne laissent jamais de commentaire (!!!) au moins en ce début d'année (bon sûrement des que le blog n'intéresse pas ou plus auquel cas…).

 

 

Quelques bloggueuses se regroupent en ce moment pour redonner du sens et de l'intérêt aux blogs face à IG qui a largement pris la place. On en reparle très bientôt. 

 

 

 

 

 

et je vous offre ce superbe coucher de soleil photographié sur les hauteurs de Madrid 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
17 décembre 2019 2 17 /12 /décembre /2019 18:46

 

 

J'avais commencé à préparer un post sur la suite de notre voyage à Marrakech, il y a déjà presque un mois !! je n'ai pas pris le temps de le finir…  les journées sont bien remplies, la priorité n'est pas le blog et pourtant j'ai quelques petites choses bien sympa à vous montrer.

 

 

 

D'abord quelques photos de notre court séjour à Mulhouse fin novembre, début décembre où nous avons bien évidemment retrouvé notre jeune étudiante en pleine forme et épanouie dans son nouvel environnement. Nous avions programmé ce séjour pour profiter avec elle des marchés de Noël d'Alsace, celui de Mulhouse en premier lieu (sous la pluie et c'est là qu'on a bien apprécié le vin chaud !!)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Renommé, nous sommes allés également à celui de Colmar en pleine journée !! un monde fou, fou, fou !!!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mais nous avons préféré la visite de la jolie ville d'Eguisheim féérique à cette période de l'année.

 

 

 

 

 

 

 

Et puis on a bien goûté aux spécialités locales !!

 

 

 

 

 

 

Bon pour le bricolage j'avais quand même eu le temps de confectionner deux calendriers de l'avent. Pour Soan notamment sur une idée trouvée dans le hors série numéro 4 de la Tribu des Idées.

 

 

 

 

 

des briques colorées entièrement réalisées en carton 

 

 

 

 

 

Pour la réalisation vous pouvez également trouver les explications sur le blog de la créatrice anniecartonne qui regorge par ailleurs de chouettes propositions de bricolage.

 

 

Pour Jane, parce que oui elle a 20 ans, mais je lui ai quand même fait son calendrier, une idée trouvée là encore sur la revue cité vide supra.

 

 

 

 

 

Pour les explications, vous pouvez également les trouver directement sur le site de la créatrice, Le Monde de K. 

 

 

Depuis le 1er décembre, Jane tire donc tous les jours de la boite supposée représenter un polaroïd, une photo, j'ai pris le partie de la chronologie, une photo d'elle à un an… jusqu'à 20 …. les 4 dernières sont une surprise pour elle. 

 

 

Elle est ravie de son calendrier et voici une photo qu'elle m'a envoyée quelques jours après, elle joue le jeu 

 

 

 

 

Je reviens bien vite vous parler d'opéra et de costumes ça changera !!

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
11 novembre 2019 1 11 /11 /novembre /2019 15:47

 

 

Mr ToutDouceMans est vraiment un homme gentil, je n'en doutais pas, mais il réussit encore à me surprendre. Il m'a en effet offert pour une occasion dont je ne me souviens plus (Pfff toujours la mémoire sélective !), le voyage dont je rêvais depuis longtemps. D'autant plus surprise donc que c'était justement une destination dont il ne voulait pas entendre parler (il préfère et de loin les destinations plus fraîches et poissonneuses du nord) !

 

 

Marrakech donc où déjà les portes sont tout un savoir-faire.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un pays où les bâtiments religieux s'affichent aussi en hauteur. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Où l'animation sur la place Jemaa El-Fna s'est avérée telle que celle que j'avais vu dans un reportage de "Faut pas rêver" qui m'avait tant donné envie de la visiter, bruyante, bouillonnante, parfumée...

 

 

 

 

 

 

Un pays savoureux 

 

La pastilla au poulet (à condition d'aimer la cannelle hyper présente)

 

 

 

Humm ici une recette à tester pour retrouver un peu de ces saveurs.

 

Le couscous évidemment où même le chou a trouvé sa place

 

 

 

 

 

Et puis évidemment quelques pâtisseries marocaines presque trop jolies pour être mangé !!! (mais elles l'ont été )

 

 

 

 

 

 

Logés dans la Médina, nous avons beaucoup marché aussi, les ruelles sont à elles seules un spectacle, les véhicules à deux roues (mob ou scooters) se faufilent entre les nombreux touristes, ça klaxonne à tout va et l'on s'étonne de cette apparente non-organisation et anarchie qui obéi à ses propres règles et visiblement ça fonctionne très bien comme cela.

 

 

Bon évidemment on se fait avoir et on se laisse entraîner pour une visite improvisée (mais payante !) des tanneries. Le bouquet de menthe qu'on nous donne à l'entrée ne masque pas les odeurs inhérentes à l'activité. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Visiblement les chats y sont rois (un seul chien rencontré durant tout notre séjour), utiles contre les rongeurs, ils sont protégés. 

 

 

 

 

 

 

 

A suivre... quelques palais et jardins

 

 

 

Partager cet article
Repost0
2 octobre 2019 3 02 /10 /octobre /2019 13:29

 

 

 

 

Une vraie découverte que ce petit séjour à Clermont-Ferrand. Faut être honnête pour moi Clermont c'est la ville de Michelin. Avec deux parents ayant contribué à l'ouverture de l'usine de la Roche Sur Yon dans les années 70, un travail à la chaine pour maman qui a beaucoup souffert de conditions de travail pénibles et qui fut "remercié" très durement à l'âge de 56 ans alors que déjà l'usine avait des problèmes (en ce moment on parle même de sa fermeture)... bref ville associée à une histoire perso, vous avouerez qu'elle n'y est pour rien !!!

 

 

Visite assez privilégiée de la ville, en petit groupe, avec une charmante guide et franchement ce fut un grand plaisir.

 

 

Ce qui frappe d'emblée, bien évidemment c'est la couleur dominante de la ville liée à la construction de certains bâtiments avec  de la pierre sombre de Volvic,  comme la Cathédrale Notre Dame de l'Assomption

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Si la Cathédrale est d'inspiration gothique, nous visiterons aussi la Basilique Notre-Dame du Port d'inspiration romane. 

 

 

 

 

 

Nous étions peu nombreux ce qui nous a permis de visiter l'hôtel privé Martial de Granseigne datant du XVIIe siècle et  classé aux monuments historiques depuis 1986.

 

 

 

 

 

Au mur un portrait d'un homme célèbre de la ville Blaise Pascal

 

 

 

L'après midi direction quartier Monferrand, et visite à Notre Dame de la Prospérité.

 

photo trouvée sur le net 

 

 

 

 

 

Il reste encore quelques traces d'un système d'éclairage au gaz

 

 

 

Et des maisons restaurées ou en cours de restauration

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Direction ensuite le musée Roger Quilliot

 

Tiens un compatriote

 

 

Tête de paysan vendéen - Thomas DEGEORGE (1786 -1854)

 

 

 

Et puis un mythe s'est écroulé, où j 'ai appris que ce que l'on m'avait enseigné toute petite en histoire et bien c'est tout faux !!! 

 

 

 

Vercingétorix n'est pas celui que l'on croit !!

 

 

 

 

Extrait wiki... : 

Oubliée jusqu'au milieu du xixe siècle, sa figure de représentant de la civilisation gauloise est largement mise en avant sous Napoléon III ; puis, dans le cadre de l'affrontement franco-allemand, il incarne une figure mythique et nationale de tout premier ordre pour la France, dans une partie importante de l'historiographie du temps. Entre 1870 et 1950, l'histoire de la France telle qu'elle est enseignée à des générations d'écoliers, fait de lui le tout premier chef de la nation

 

 

 

Durant la journée, en me promenant, je n'ai pas oublié mes centres d'intérêt ...

 

 

de la couture

 

 

 

 

 

Du street art.... aérien

 

 

 

 

 

 

 

Ou plus primaire, de l'artiste Lasco

 

 

 

 

 

 

 

Et puis pour finir,  il me faut évoquer aussi (et surtout) les spécialités culinaires et quelques endroits bien sympathiques.

 

 

Premier dîner 

DU POUNTI

 

Photo du net

 

 

Typiquement auvergnat, il s'agit d'un pâté composé de farine de froment (ou de seigle) mélangée à des œufs et du lait, de feuilles de blette, de lard et de pruneaux. Il se mange habituellement froid ou légèrement poêlé en tranche, accompagné d'une salade.

 

  

La recette

 

 

A suivre de la truffade  :  de la tomme fraîche d’Auvergne avec des pommes de terre sautées et un peu d’ail, accompagner cela d’une salade verte 

 

et enfin de la glace à la verveine (nous en goûterons pendant notre séjour trois fois).

 

 

Le lendemain, bonne surprise nous avons déjeuné dans un nouveau restaurant bistronomique sur Clermont, le Victoire, dont la carte a été conçue par un ancien candidat de Top Chef Cyril ZEN. Ici pas vraiment de spécialité savoyarde, mais une explosion de saveurs en bouche toutes aussi surprenantes les unes que les autres.

 

 

 

 

 

Enfin le lendemain, diner à l'ESAT du Marand

 

 

photo trouvée sur leur site

 

 

Il s'agit d'un établissement d'accueil qui emploie des personnes handicapées ne pouvant évoluer dans un milieu de travail ordinaire. 

 

Cuisine de très grande qualité, service et accueil de même et des petites choses jusqu'alors jamais goûtées c'est dire. 

 

 

Des minis bouchées à la grenouille (j'ai trouvé une recette ici que je testerai sûrement),

 

Des sucettes glacées au foie gras passion

 

 

photo trouvée sur le net,mais dommage j'ai pas toute la recette (que je trouverai sûrement !!)

 

 

 

Et puis évidemment avant le dessert un plateau de fromages locaux

 

 

 

 

Du salers

Du Saint Nectaire

et Du Gaperon

 

 

 

Voilà j'espère que ce petit résumé vous a plu.

 

 

 

J'ai eu personnellement beaucoup de plaisir à découvrir ce coin de France, dépassant mes a-prioris négatifs (bon faut être honnête j'accompagnais Mr ToutDouceMans à une AG sans cela...) mais la ville vaut qu'on s'y arrête un peu et qu'on y goûte ces spécialités certes roboratives mais vraiment excellentes !!!

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
9 mai 2019 4 09 /05 /mai /2019 14:54

 

 

De retour de Nantes, reste maintenant cette question  : 

 

 

?????

 

C'est fini… enfin pour l'écrit. Reste à attendre mi juin pour connaître les résultats de l'admissibilité des trois concours passés. Le dernier à Nantes fut le plus difficile sans nul doute (Mine-ponts), mais Jane a su gérer son stress et reste très positive et réaliste, sur ce dernier concours le niveau d'exigence (et donc les épreuves) est très difficile. 

 

 

Nous avons assuré pendant trois jours le coaching parental, le soutien, l'accompagnement et durant les épreuves, nous avons bien occupé notre temps,  en explorant Nantes et ses environs. 

 

 

 

Après un grand bol d'air iodé à Pornic que personnellement je ne connaissais pas et une randonnée sur une partie du chemin des douaniers, direction le petit village de Trentemoult dont j'avais beaucoup entendu parlé. .

 

 

Situé juste en face du port de Nantes, il est accessible si on le souhaite par une navette bateau. Initialement village de pêcheurs, et de cap horniers, il est désormais visité par de nombreux touristes qui comme nous se régalent en visitant ses ruelles si colorées (calmes en cette saison).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Outre les couleurs si originales de certaines maisons, on sent qu'il y a de la part des habitants une volonté de donner un cachet au village (ce que conforte la vidéo ci-dessous). Chacun a fleuri les devants des maisons, les tables et chaises sont sorties et invitent à se poser pour des apéros entre voisins et amis.

 

 

 

Ce petit éléphant a été réalisé avec des morceaux de pneus.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Zoomez sur la photo, derrière les croisillons se trouvent quelques poules !!

 

 

 

Et pour finir, je vous propose la vidéo qui avait été réalisée en 2016 quand le village avait concouru pour devenir un des plus beau village de France. 

 

 

 

Ce fut en tout cas pour nous une  jolie parenthèse colorée. Dans mon prochain post, toujours à Nantes, je vous montrerai encore de la couleur !!

 

 

 

 

aise
Partager cet article
Repost0
29 octobre 2018 1 29 /10 /octobre /2018 19:15

 

 

Notre court séjour en fin de semaine dernière à Paris s'est construit autour du cadeau d'anniversaire de Mr ToutDouceMans :  un billet pour le dernier spectacle du cirque Plume, dernier au sens strict du terme puisque la compagnie a décidé de se dissoudre à l'issue de cette dernière tournée.

 

 

Mais qui dit Paris, dit aussi quelques autres activités ou autres lieux à visiter. 

 

 

 

On commence vendredi matin par le Hors Série Maison - foire de Paris Porte de Versailles. On se disait (naïvement) qu'on allait voir les dernières tendances, piocher quelques idées de décoration… que nenni… beaucoup de marchands de meubles et l'on voit bien que le jaune est la couleur à décliner désormais pour le mobilier (canapés et salles à manger) 

 

 

 

 

 

 

beaucoup de cuisinistes (italiens), et des vendeurs aux taquets très, trop insistants. Le stand de Sophie FERJANI nous a beaucoup plu et notamment son idée de panneau décoratif (vu dans la dernière émission maison à vendre).

 

 

On repart assez vite de ce salon, mauvais choix, dommage. 

 

Pour le midi après avoir lu dans le train un court article sur le lieu le matin même, on décide d'aller découvrir le marché couvert des enfants rouges situé rue de Bretagne dans le 3ème.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Outre la partie classique d'un marché couvert, on y trouve comme au marché de Lyon par exemple, de petits restaurants où déjeuner. Vous avez le choix entre les cuisines libanaise, italienne, marocaine (ce que nous avons choisi), mais aussi des burgers, du bio… bref beaucoup de choix pour nos papilles.

 

 

Pour 13 euros, nous avions une assiette très bien remplie ! 

 

 

L'après-midi nous avions pris des entrées à Beaubourg pour aller voir l'exposition sur le cubisme.

 

 

 

Exposition extrêmement complète, voici la l'introduction de la présentation que vous pouvez lire sur le site de Beaubourg. 

Le Centre Pompidou propose une traversée inédite et un panorama complet de l’un des mouvements fondateurs de l’histoire de l’art moderne : le cubisme (1907-1917).

Première exposition consacrée au cubisme en France depuis 1953, le projet trouve son originalité dans la volonté de renouveler et d’élargir à d’autres artistes la vision traditionnellement concentrée sur ses deux inventeurs, Georges Braque et Pablo Picasso. Ces pionniers, bientôt suivis par Fernand Léger et Juan Gris, réservaient leurs créations expérimentales et novatrices à la très confidentielle galerie d’un jeune marchand alors inconnu, Daniel-Henry Kahnweiler, quand des artistes tels Albert Gleizes, Jean Metzinger, Francis Picabia, Marcel Duchamp, Robert et Sonia Delaunay assuraient à l’époque la diffusion du mouvement auprès de la critique et du public en participant aux Salons parisiens. L’exposition met ainsi en valeur la richesse, l’inventivité et le foisonnement de ce mouvement qui ne se limite pas uniquement à la géométrisation des formes et au rejet de la représentation classique mais dont les recherches radicales et l’énergie créatrice de ses membres sont aux sources de l’art moderne.

 

 


L'intérêt de cette exposition est de mieux comprendre comment est né le cubisme, quel fut le rôle respectif de Picasso et de Braque, l'évolution de cette "technique" (vision), comment d'autres artistes se l'ont approprié… bref un très grand tour d'horizon qui nous a permis encore une fois la découverte d'autres artistes moins connus.

 

 

 

Voici une petite sélection personnelle

 

 

Henry VALENSI - Moscou la Sainte 1912

 

 

Marc CHAGALL (reconnaissable entre tous) A la Russie, aux ânes et aux autres 1911

 

 

Le douanier Rousseau - La muse inspirant le poète - (guillaume Apollinaire et Marie Laurencin sont ici représentés).

 

 

 

Jean METZINGER - Soldat au jeu d'échec 1914-1915

 

 

Encore CHAGALL - les portes du cimetière 1917

 

 

 

Picasso - Arlequin et femme au collier 1917

 

 

 

L'expo est très importante (en nombre de tableaux), très didactique et nous permet de mieux comprendre un mouvement artistique que nous avions du mal avant cela à définir vraiment. 

 

 

 

Le soir direction la Vilette pour assister à la représentation du cirque Plume.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les artistes nous emportent dans leur douce folie, dans leur univers décalé, enchanté, déjanté, musical, humoristique, poétique… difficile de les définir c'est du cirque autrement, de celui qui nous réchauffe le cœur et qui nous fait ressortir de deux heures de spectacle avec le sourire aux lèvres.

 

 

 

Le lendemain nous partons pour la première fois à la découverte des Puces de Saint Ouen. Grand dédale de rues, d'allées nous voyons du beau, mais vraiment très beau, de tout, vraiment de tout… j'y passerais volontiers plus de temps. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour ma collection de machines à coudre, j'ai bien trouvé celle-ci (peut être pour le cuir ?) très imposante en tout cas.

 

 

et puis cette autre là, plus abordable pour la taille mais à la question du prix, on me la propose à 100 € !! , autant dire que j'ai passé mon chemin !

 

 

(j'ai vérifié depuis sur internet et je l'ai retrouvé à 30 € ou 45 € !)

 

Voilà un rapide compte-rendu de notre court séjour à Paris, très diversifié comme on les aime.

 

 

 

Partager cet article
Repost0
19 octobre 2018 5 19 /10 /octobre /2018 09:24

 

 

 

La semaine dernière profitant d'une réunion associative de Mr ToutDouceMans nous avons passé deux chouettes journées à Châtellaillon-Plage. Située tout à côté de la Rochelle, cette station balnéaire a gardé son charme et ses couleurs.

 

 

 

 

 

Ces deux photos sont extraites du site de la ville.

 

 

Pas bétonné le front de mer permet de jolies balades, on sent d'ailleurs que l'accent est mis sur la forme, la ville proposant des appareils de musculation en libre-service tout au long d'un parcours santé sur le chemin des douaniers.

 

 

Pour l'hébergement, nous étions justement dans l'hôtel IBIS qui intègre le nouvel espace spa-thalasso. Nous n'avons pas eu le temps d'en profiter mais y reviendrons c'est sûr. 

 

 

photo extraite du site de la ville.

 

 

La décoration de la chambre ne laisse pas de doute quant à la localisation de l'hôtel.

 

 

 

 

 

Monsieur ToutDouceMans en réunion pour la journée, moi je pars sur la Rochelle où j'ai noté deux adresses. Je m'arrête à la première (la seconde s'avérera fermée).

 

 

 

 

 

La Mercerie l'aiguillée rue des Bonnes Femmes à la Rochelle.

 

 

Ici un article d'une blogueuse qui vous en dit plus sur Pauline la gentille propriétaire de cette boutique. Caverne d'Ali Baba pour moi tant le choix est immense entre laines, tissus et surtout patrons. 

 

 

 

 

Malgré les multiples tentations j'ai été -presque- raisonnable, deux coupons dont l'un s'est déjà transformé en jupe depuis. J'ai adoré ces petites libellules.

 

 

 

 

 

 

 

J'ai passé un excellent moment dans cette boutique incontournable si vous êtes bricoleuse addict comme moi et si vous passez à la Rochelle, La rue des Bonnes femmes se trouve dans le centre ville tout à côté du marché et du port.

 

 

 

 

En fin de journée une sortie/diner était organisé pour l'ensemble du groupe sur un catamaran. Ne sachant pas nager, ce type d'activité ne me rassure pas vraiment, mais cela semble très sécurisé et je n'ai pas regretté d'avoir surmonté mes angoisses. 

La preuve !!!

 

 

 

Et voir ce coucher de soleil le nez au vent, quel bonheur !!! 

 

 

 

 

Une belle manière de finir un très court séjour bien vivifiant ! qu'on a tout de même encore poursuivi en soirée en allant à la Belle du Gabut, un espace esprit guinguette installé sur le port, coloré, festif, ouvert à tous, le lieu est atypique et franchement convivial.

 

photo trouvée sur le net.

 

 

Le lendemain nous remontons dans la Sarthe mais un arrêt incontournable s'imposait évidemment !!

 

 

 

Voilà qui concluait un court séjour certes, mais tout à fait dépaysant et ressourçant !!

 

 

 

Partager cet article
Repost0