• : Tout douce Mans - cuisine, encadrement, couture...
  • : Un espace de liberté et de partage.
  • Contact

Blog à partager sans modération ;

Il y aura le quotidien, les coups de ,

quelques passions

(cuisine - enfin surtout les gâteaux !!- ,

des activités manuelles (encadrement, un peu de couture...)

Ici c'est un lieu de partage vers et avec les autres...

page03.jpg

Bienvenue !!

Welcome !!

English

blogger

Rechercher

damouredo.com Carré

7 décembre 2020 1 07 /12 /décembre /2020 19:47

 

 

Dans notre nouvelle maison, nous n'avons pas perdu de surface, mais la configuration différente des pièces fait que nous avons un espace salle à manger distinct désormais de l'espace salon. Nous avions depuis de nombreuses années, une table en verre assez grande qui dans l'espace SAM s'est avéré trop imposante. L'idée était donc d'avoir une table plus petite avec rallonges si nécessaire, qui puisse être plus en harmonie en couleurs et en proportion.

 

 

Je suis sur IG depuis plusieurs mois Marie sarthoise animatrice de la marque Eléonore déco, et j'admire ses talents à redonner une nouvelle vie à des meubles. J'ai donc franchi le pas en relookant non pas une mais deux tables rondes. 

 

 

 

La première pour "me faire la main" a été chinée chez les grands parents d'une de mes belles-filles.

 

 

 

AVANT (dans son jus)

 

 

 

 

Il s'agit d'une petite table usée par le temps, j'y ai même retrouvé les empreintes du hachoir à viande (vous savez celui qu'il fallait tourner avec la main) sous le plateau, Après nettoyage et ponçage et vitrification du plateau,  plus la peinture des pieds, elle a retrouvé un peu d'allure.

 

 

 

 

APRES

 

 

 

 

 

 

 

La deuxième table chinée sur le bon coin présente l'avantage d'avoir trois rallonges permettant en fonction du nombre de convives d'agrandir le cercle !! La qualité du bois est également très différente, puisqu'en chêne et vernie elle avait moins de défauts que la première. 

 

 

AVANT

 

 

 

 

 

 

 

Après nettoyage et ponçage pour une remise à nu du bois qui s'est avéré très beau,

 

 

 

 

 

j'ai fini par  deux couches de vitrification pour la protéger et bien sûr de la peinture là aussi des pieds dans une couleur se rapprochant de nos autres meubles. 

 

 

 

APRES

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour un budget très correct, voici deux tables qui changent vraiment l'ambiance de notre maison. Je suis très heureuse de ce projet concrétisé.

 

 

 

Et devinez la suite !!!! 

 

 

 

 

image d'illustration

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
26 janvier 2020 7 26 /01 /janvier /2020 19:58

 

 

Hier avaient lieu nos rencontres annuelles, celles d'une association dont je suis membre active depuis quelques années dont l'objectif est de parler des femmes, autour d'une thématique différente chaque année. Notre site ici

 

J'avais ainsi déjà évoqué en 2015 : Autour de la Méditerranée : la force des femmes en question ici

 

En 2016 nous avions parlé des femmes de réseau,  En 2017 : belles et rebelles, le corps des femmes en question ici puis en 2018 les femmes en politique et en 2019 Femmes et agriculture, écoféminisme de nouveaux enjeux ?

 

Pour cette année le thème que nous avons retenu était celui des femmes artistes : de l'ombre à la lumière ?

 

 

 

Je voulais partager deux temps forts de cette journée et surtout vous faire découvrir une artiste et un coup de coeur. 

 

 

Pour l'artiste, il s'agit de Nadia LEGER et son histoire si particulière

 

 

 

 

C'est Aymar du Chatenay, éditeur (en particulier du Petit Nicolas), qui est venu à notre invitation évoquer cette femme et artiste auquel il a consacré dix ans de sa vie pour rédiger cet énorme livre très documenté. 

 

 

 

 

Résumé (source Babelio) :

Elle était russe, peintre, communiste et milliardaire . Encore inconnue du grand public, cette femme magistrale fut l'épouse de Fernand Léger, l'un des peintres français les plus célèbres au monde.
Nadia (1904-1982) est née en Russie. Elle arrive à Paris dans les années trente, elle sera l'élève de Fernand Léger avant de devenir sa femme. Pour la première fois, un livre est consacré à l'oeuvre de Nadia Léger, peintre, dont l'immense talent fut occulté par la notoriété de son mari à qui elle a consacré sa vie. L'auteur, Aymar du Chatenet, a mené une enquête aussi palpitante que minutieuse. Il a pu identifier plus de 400 oeuvres, toiles, gouaches, dessins et mosaïques.

 



Cet ouvrage révèle une oeuvre percutante, efficace et d'une modernité remarquable. Suprématistes, cubistes, réalistes, ces tableaux sont l'expression des plus grands courants de peintures du XXème siècle, et seront un jour exposés dans les plus grands musées du monde. Ce livre d'art peut aussi se savourer comme un roman tant la vie de Nadia est riche et palpitante. Militante communiste dès les années trente, Nadia restera toute sa vie une fervente adoratrice du pays des soviets. Personnage controversé, Nadia, la milliardaire rouge, fut soupçonnée par ses détracteurs d'être une espionne soviétique !


 


Ayant eu accès à toutes les archives de Nadia Léger, et grâce à un important travail d'investigation, Aymar du Chatenet en collaboration avec la famille de Nadia et une équipe d'historiens, nous fait découvrir, partager et aimer la vie secrète de cette artiste venue du froid.

 

 

 

 

 

 

Véritable découverte que la vie hors du commun de cette femme, milliardaire et communiste, artiste à l'ombre du mari célèbre que fut Fernand LEGER.

 

Aymar du Chantenet souhaite la faire connaître, faire connaître ses œuvres et son histoire si singulière. 

 

 

 

 

 

 

 

A signaler une exposition Nadia LEGER cet été du côté de St Tropez au Musée de l'Annonciade du 15 juillet au 14 novembre 2020. Et pour être très complet, vous pouvez retrouver aussi quelques unes de ses oeuvres dans le musée qu'elle a fait construire à Biot et qui est entièrement consacré aux œuvres de son mari Fernand LEGER.

 

 

 

 

 

 

Nous avions également invité Sana YAZIGI

 

 

 

Artiste syrienne ayant été obligée de quitter son pays, elle vit depuis 2012 au Liban. Elle y a créé Creative Memory, 

 

 

Son objectif comme elle l'explique était de "rassembler l'expression populaire et artististique de son pays". 

 

Un travail énorme puisqu'il a fallu au départ dix heures par jour pour la collecte qui a ensuite été catégoriser et trier. L'accès aux œuvres sur le site peut se faire à plusieurs entrées : l'artiste, le lieu où il a créé,  où se trouve l'œuvre, le type d'oeuvre évidemment (peinture, tag, dessin…).

 

Toutes les œuvres ont été collectées sur le net (blog, sites personnels, photos…), elles ont été réalisées par des artistes vivants, morts ou disparus, certains sont encore en Syrie, beaucoup en sont partis.

 

Quand on demande à Sana le rôle de l'art en politique elle répond "qu'il a un impact extraordinaire, il a le  pouvoir de marquer les esprits en envoyant des messages . mais il représente aussi un danger aux yeux du pouvoir en place ce qui explique qu'un grand nombre d'artistes ont été enlevés et torturés.

 

Il a un impact extraordinaire. S’il  ne change pas directement la réalité, il a le pouvoir de marquer les esprits et en envoyant des messages. Son rôle de représentation est d’ailleurs ce qui le rend si dangereux aux yeux du régime, et c’est pour cela qu’il a fait torturer et enlever un grand nombre d’artistes. Quand vous observez une œuvre d’art qui délivre un message politique ou social, cela vous touche et vous devenez responsable de faire quelque-chose pour changer ou non."

 

Ici un article très intéressant qui reprend toute sa démarche

 

Je vous invite à aller sur le site Creative Mémory, (il y a une version française), les oeuvres des artistes syriens sont autant de témoignages du drame vécu par ce pays et son peuple mais surtout elles font vivre leur culture et soutient ceux qui sont encore dans le pays et qui continuent de manière anonyme souvent à faire circuler des oeuvres

 

Voici une très petite sélection personnelle 

 

L'errance syrienne 

de Abu Malek al-Shami

Nos racines ne peuvent pas être arrachées; où que vous nous plantiez, nous fleurirons

 

 

 

 

Coeurs syriens de Abdul Majid Abu Hamza -  Abu Malek al-Shami - Hesham Marwan

Entre nos murs assiégés et nos échecs répétés ... nos cœurs sont syriens

 

 

 

de Amer al-Hamwe

Saraqeb, Syrie mars 2019
Walid Abu Rashed, vêtu d'une perruque jaune, et un autre acteur divertissent les enfants à travers un théâtre de marionnettes improvisé installé parmi les décombres d'immeubles effondrés dans la ville de Saraqeb, dans la province nord d'Idlib.

 

 

 

Je vous invite vraiment à aller sur le site et à le faire connaître.

 

 

Il faudrait aussi je vous parle de Scarlett COTEN qui nous a tant touché en nous parlant de son travail de photographe  et des ses difficultés à vivre de son art dans un contexte qui n'encourage en rien la création photographique des femmes. Savez-vous qu'aux rencontres photographiques d'Arles, ce sont près de 98 % d'hommes qui sont exposés !!!!! cherchez l'erreur...

 

Une belle édition 2020... et de belles découvertes que j'espère vous faire partager. 

 

 

Partager cet article
Repost0
24 décembre 2016 6 24 /12 /décembre /2016 10:21

 

 

Ceux de cette danseuse, peints à l'huile d'après photo par Mr ToutdouceMans.

 

Dernier cadre de l'année... celui qui a demandé le plus de travail à l'artiste et le moins à l'encadreuse que je suis.

Encore que, j'ai eu la pression pour le choix des baguettes...

trouvées à l'Eclat De Verre.

 

 

Les pieds

 

De nuit, le trio de notre ami Alain donne au tout une jolie ambiance.

Les pieds

 

Je vous souhaite un beau Noël en espérant que vous puissiez le partager avec ceux que vous aimez.

 

Partager cet article
Repost0