• : Tout douce Mans - cuisine, encadrement, couture...
  • : Un espace de liberté et de partage.
  • Contact

Blog à partager sans modération ;

Il y aura le quotidien, les coups de ,

quelques passions

(cuisine - enfin surtout les gâteaux !!- ,

des activités manuelles (encadrement, un peu de couture...)

Ici c'est un lieu de partage vers et avec les autres...

page03.jpg

Bienvenue !!

Welcome !!

English

blogger

Rechercher

damouredo.com Carré

20 décembre 2013 5 20 /12 /décembre /2013 16:00

C'est le thème proposé ce mois ci par Mamylor.

 

Alors comme d'habitude cogitation sur le thème... c'est vrai que c'est tentant de parler des lumières et loupiotes de Noël.

 

Mais moi, j'ai envie de décliner la lumière sous diverses formes

 

Celle du matin dans notre petit jardin gelé

 001

 

 

005

 

 007

 

 

 

Celles du soir... au "port" du Mans, pas question de partir de là pour une grande croisière mais tout de même

 

IMGP9374.JPG

 

 IMGP9367.JPG

 

 

La Lumière du poète

A la lumière

Dans l'essaim nébuleux des constellations,
Ô toi qui naquis la première,
Ô nourrice des fleurs et des fruits, ô Lumière,
Blanche mère des visions,

Tu nous viens du soleil à travers les doux voiles
Des vapeurs flottantes dans l'air :
La vie alors s'anime et, sous ton frisson clair,
Sourit, ô fille des étoiles !

Salut ! car avant toi les choses n'étaient pas.
Salut ! douce ; salut ! puissante.
Salut ! de mes regards conductrice innocente
Et conseillère de mes pas.

Par toi sont les couleurs et les formes divines,
Par toi, tout ce que nous aimons.
Tu fais briller la neige à la cime des monts,
Tu charmes le bord des ravines.

Tu fais sous le ciel bleu fleurir les colibris
Dans les parfums et la rosée ;
Et la grâce décente avec toi s'est posée
Sur les choses que tu chéris.

Le matin est joyeux de tes bonnes caresses ;
Tu donnes aux nuits la douceur,
Aux bois l'ombre mouvante et la molle épaisseur
Que cherchent les jeunes tendresses.

Par toi la mer profonde a de vivantes fleurs
Et de blonds nageurs que tu dores.
Au ciel humide encore et pur, tes météores
Prêtent l'éclat des sept couleurs.

Lumière, c'est par toi que les femmes sont belles
Sous ton vêtement glorieux ;
Et tes chères clartés, en passant par leurs yeux,
Versent des délices nouvelles.

Leurs oreilles te font un trône oriental
Où tu brilles dans une gemme,
Et partout où tu luis, tu restes, toi que j'aime,
Vierge comme en ton jour natal.

Sois ma force, ô Lumière ! et puissent mes pensées,
Belles et simples comme toi,
Dans la grâce et la paix, dérouler sous ta foi
Leurs formes toujours cadencées !

Donne à mes yeux heureux de voir longtemps encor,
En une volupté sereine,
La Beauté se dressant marcher comme une reine
Sous ta chaste couronne d'or.

Et, lorsque dans son sein la Nature des choses
Formera mes destins futurs,
Reviens baigner, reviens nourrir de tes flots purs
Mes nouvelles métamorphoses.

 

Anatole FRANCE

 

La lumière des philosophes

 

 

Tous les hommes aiment avant tout la lumière, ils ont inventé le feu

Guillaume APOLLINAIRE

 

Le bonheur, quel qu'il soit, apporte air, lumière et liberté de mouvement 

Friedrich NIETZSCHE 

 

Quand je m'éveille, je te vois avant d'avoir vu la lumière,
Et mon cœur est plus vite à toi, que n'est le jour à ma paupière

FABRE D'EGLANTINE

 

Le bonheur est une petite lumière qu'il est bon de tenir à l'abri des vents

Jacques SALOME

 

Ma préférée :

 

La vie, c'est la lumière, la richesse, le luxe ; l'amour loin des conventions de la pudeur

PICABIA

 

 

392605 244669275595385 100001569422730 636027 348741323 n

 

  

 

Partager cet article
Repost0
20 novembre 2013 3 20 /11 /novembre /2013 08:54

Ce mois ci Mamylor nous propose un thème tout à fait d'actualité : les couleurs de l'Automne...

 

Ce matin je serais tentée de vous dire que les couleurs pourraient être celles-ci tant hier soir elles ont fédéré les français; ça faisait du bien !!!

 

 

Bon revenons au thème, en allant voir chez les copines qui de bon matin ont déjà posté leur copie, on retrouve bien les belles couleurs si caractéristiques de cette saison.

 

Mais évidemment comme d'hab, je n'ai pas vraiment anticiper ce rendez-vous et n'ai pas eu l'opportunité de faire de jolies photos pouvant illustrer le thème... dans mon jardin n'en parlons pas, les feuilles sont toutes tombées, les plantes fragiles déjà protégées... j'ai bien quelques balconnières juste installées qui pourraient faire l'affaire !!

 

Defi-du-20-1666.JPG

 

Defi-du-20 1665 

et puis ce matin, bingo, je trouve sur un de mes blogs préférés cette belle couronne d'automne,

 

 

 

couronne 1

 

 

si elle vous inspire toutes les explications sont

 

Si vous me dites que je fais dans la facilité, je vous le concède, mais avouez qu'elles sont bien jolies ces couleurs d'automne !!

 

 

Partager cet article
Repost0
20 octobre 2013 7 20 /10 /octobre /2013 08:50

Passiflore le rappelle, ce rendez-vous mensuel que j'avais initié a déjà 5 ans. La première année nous avions pour thème nos jardins. Puis au fil du temps, les thèmes se sont très largement diversifiés : les sacs, nos livres d'enfants, les voitures...

 

Passiflore avait pris mon relais, puis ce furen kiki et Florence.

 

Pour cette nouvelle année c'est Mamylor qui poursuit et je l'en remercie...

 

quoique le premier thème qu'elle nous ai choisi me pose un peu problème... la soupe... ce n'est pas trop mon truc... ce n'est pas que j'aime pas en manger, il y a parfois des mélanges suprenants, et puis quoi la soupe quand il fait froid dehors c'est très agréable (mais un bon cholocat chaud aussi non ?), bref la soupe et moi on est pas trop copines...

 

Pour ce défi, Mamylor en très bonne élève et pour sa première donne plein d'informations sur la soupe, et plusieurs recettes : soupe aux pois cassés, soupe de chataignes, soupe à l'oignon (pour les fins de soirées de mariage chez nous entre autres)

 

Potimaron chez Kiki

 

Florence qui nous dire fairepeu de soupe, nous décline plusieurs propositions, à nos fourneaux donc ;

 

Passiflore a fait pour nous une soupe tropicale au curry et au poisson (mummm les goûts doivent être originaux) ;

 

Marie-Paule propose une soupe avec légumes du jardin mais pas que :

 

Soène qui ne fait jamais de soupe et qui pourtant à l'occasion de notre rendez-vous s'est bien creusé les méninges, allez voir chez elle

 

Pascalou, Vonette n'ont pas encore posté ce matin, à suivre donc  

 

bon et ma recette me direz vous ? moi qui ne suis pas très soupe (au lait peut-être parfois)... je vous propose une version légèrement différente dans l'esprit 

 

la SOUPE ANGEVINE.    

 

imagesCAVNSZLF.jpg

 

Pour les ingrédients, il faut

 

 

sans-titre.png

 

soit une bouteille de crémant de Loire, 1 citron (ou équivalent),  15 cl de cointreau (une liqueur à base d'oranges douces et amères) fabriquée en Maine et Loire, les informations ici et 12 cl de sirop de sucre de canne

 

 

 Même mon ami le chat aime

 

imagesCAKRFHH2.jpg

 et comme lui, je dis avec modération... mais avouez ma soupe aussi elle réchauffe !!!

 

 

Toutes les images ont été trouvées sur le net car là présentement, la soupe n'est pas encore prête...

trop tôt !!

 

BON DIMANCHE ! 

 

 

Partager cet article
Repost0
20 septembre 2013 5 20 /09 /septembre /2013 09:49

C'est le dernier relais assuré par Florence qui proposait depuis un an le thème de ce rendez-vous mensuel instauré depuis quelques années...

 

Cette fois il s'agit d'aller piocher chez les copinautes associées à ce rendez-vous une ou des photos évocatrices de ce qu'elles sont pour nous au travers de leurs posts

 

Honneur à Florence pour commencer... son univers est à la fois varié mais tout en cohérence, son jardin comme son intérieur sont le fruit d'une réflexion qui vise à mettre en scène les objets chinés, je suis toujours admirative de ses trouvailles et de la manière qu'elle a de les mettre les unes avec les autres. Son jardin est quand à lui harmonieux et je suis épatée de sa connaissance des plantes et de son soin à nous les montrer.

 

Florence-1.jpg

 

 Florence-2.jpg

 

Chez Marie-Paule (Dame Uranie) que je ne connais pas encore mais ça ne saurait tarder, pour celles qui suivent j'ai rencontré son mari ce week-end !!! c'est un tout autre univers... celui d'une passionnée qui a l'art de nous parler de manière très documentée de certains thèmes et d'une collectionneuse férue de brocante également.

 

Vous connaissiez vous les wakouva ??? elle en a une jolie collection

Marie-paule-3.jpg

et puis des oeufs, aussi de toutes sortes... impressionnant

 Marie-paule-2.jpg

 

et puis aussi de la broderie et des enveloppes qui voyagent joliment

 

 marie-paule-4.jpg

 

 

Chez Kiki c'est toujours LA dose de bonne humeur garantie... il parait qu'en vrai c'est un sacré personnage (mon petit doigt me l'a dit !!).

 

Il y a chez elles des petits enfants, des jolies fleurs de sa région qu'elle nous montre régulièrement , de la poterie, du patchwork, des jolis bouquets, des chats curieux et qui aiment bien être en photo, des beaux gâteaux... et beaucoup d'humour

kiki-1.jpg

 

 

 kiki-2.jpg

 kiki 4

 

 

 

 Mamylor nous régale les papilles, et pour une gourmande comme moi c'est évidemment plaisir des yeux !!

 

Mamylor-1.jpg

 

Avec elle on peut voyager "en passant par la Lorraine"...

 Mamylor-3.jpg

 

Il y aussi des fleurs chez elle à toute saison

 

Mamylor-4.jpg

 

 

et de la couture...

 

 Mamylor-2.jpg

 

et des tas d'autres choses encore qu'il est difficile de résumer ici...bref un univers où j'aime venir régulièrement

 

Chez Vonnette qui a rejoint le rendez-vous du 20 il y a quelques mois on peut trouver un point commun entre nous toutes, le goût des fleurs

 

Vonette-1.jpg

 

 

 

des animaux plus vrais que nature

 

vonette-3.jpgvonette-4.jpg

 

 du cartonnage et beaucoup de créativité

 

Vonette-2.jpg

 

 

 Chez Sylvie on a souvent la tête dans les nuages et dans le ciel

 

Sylvie-1.jpg

 

 sylvie-2.jpg

 

 de belles photos en noir et blanc

sylvie-3.jpg

 

beaucoup de poésie et de zénitude

 

 

Enfin chez Passiflore on sait dans quelle région on se trouve en voyant ça

 

 passi-3.jpg

 

 elle nous montre quelques photos de ses ballades

passi-1.jpg

 

 et les promesses d'un bon vin à boire l'année prochaine peut-être ??

 

passi-2.jpg

 

 il y a de de la couture aux couleurs du temps

 

passi-4.jpg

 

 

 

de la lecture, des recettes kommenkonfait, et keskifo...un grand blond

 

passi-5.jpg

 

 

et les souvenirs d'un chouette séjour estival.

 

Bon pour le rendez-vous du 20 on attend celle qui voudra bien prendre le relais, ce fut en tout cas sympa de se retrouver ainsi autour d'un thème commun et des interprétations des unes et des autres.

 

Merci Florence.

 

Partager cet article
Repost0
20 août 2013 2 20 /08 /août /2013 16:43

Ce mois-ci Florence nous a proposé celui des trucs de nos grands-mères, les astuces qu'elles auraient pu nous transmettre, du bon sens, quelle utilisation elles faisaient des produits naturels.

 

Depuis ce matin, je cogite, je re-cogite... impossible rien ne vient, aucun truc, aucune transmission de ce genre de ma seule et unique grand-mère connue.

 

Mais il faut que je vous dise deux mots de ma grand-mère Mélina. Comme beaucoup de femmes à la dernière guerre, elle s'est retrouvée seule à devoir s'occuper de la ferme et à gérer le quotidien : les travaux des champs, le cheptel. Lui en est resté un sens de l'autorité qui n'a pas disparu au retour du grand-père après guerre six ans après. Une femme de caractère donc !!

 

J'ai passé chaque été un mois chez eux jusqu'à mes onze ans,  ma soeur l'autre mois. Depuis ce matin je repense à ces étés. Je me revois petite fille partageant -un peu- le travail exigeant de leur ferme, la moisson selon le mois où j' y étais, la traite des vaches, la sieste sous le chêne, les visites chez les voisines, la cueillette des champignons... la liste est longue ... mais point de truc... je revois une grand-mère exigeante, assez sévère, pas chaleureuse pour deux sous, et pourtant paradoxalement restent les souvenirs d'étés heureux, où je me sentais chouchoutée puisque une fois dans l'année unique.

 

Du coup ce thème là ne m'inspire pas, et me rends plutôt nostalgique... et puis j'en conclu que ma grand-mère n'était pas partageuse, ou alors c'est qu'elle n'avait aucun truc peut-être !!!   En tout cas elle n'oubliait pas mes anniversaires et je garde encore précieusement ses cartes fleuries

 

P1100547.JPG

 

P1100549.JPG

 

Bon finalement pour lire des trucs et astuces, il vous reste à aller sur le site de Florence, de Passiflore, de Kris, de Mamylor, de Soène.  

Partager cet article
Repost0
20 juillet 2013 6 20 /07 /juillet /2013 06:00

Voilà Florence, le rendez-vous est arrivé

Chaque 20 du mois, c’est bien noté

Sur un thème nous nous retrouvons

Chacune dans son coin réfléchissons

Ce mois ci parlons de poésie

Je cogite un peu et rends ma copie

Qui tient la route sans prétention

l'essentiel est que nous nous amusions

Rendez-vous le mois prochain

Le thème choisi sera le tien !!



 

 

Mais par quel angle prendre la chose ??? je ne suis en effet pas particulièrement amatrice de poésie, j'en lis peu,  mais suis toutefois parfois très touchée par un texte, ou amusée par un autre.

 

En y réfléchissant,  je fais le lien entre poésie et cinéma, tel dans ce film là...  

 

 

 

 

    les-bronzes.png

     et je revois Christian Clavier en mini slip de bain déclamant du St John Perse

   

Azur ! Nos bêtes sont bondées d’un cri !

Je m’éveille, songeant au fruit noir de l’Anibe dans sa cupule verruqueuse
et tronquée ... Ah bien ! Les crabes ont dévoré tout un arbre à fruits mous.
Un autre est plein de cicatrices, ses fleurs poussaient, succulentes, au tronc.
Et un autre, ou ne peut le toucher de la main, comme on prend à témoin, sans qu’il pleure
aussitôt de ces mouches, couleurs ! ...
Les fourmis courent en deux sens.
Des femmes rient toutes seules dans les abutilons, ces fleurs jaunes-tachées-de-noir-
pourpre-à-la-base que l’on emploie dans la diarrhée des bêtes à cornes ...
Et le sexe sent bon.
La sueur s’ouvre un chemin frais.
Un homme seul mettrait son nez dans le plis de son bras.
Ces rives gonflent, s’écroulent sous des couches d’insectes aux noces saugrenues. La
rame a bourgeonné dans la main du rameur.
Un chien vivant au bout d’un croc est le meilleur appât pour le requin ...
- Je m’éveille, songeant au fruit noir de l’Anibe ; à des feuilles en paquets sous l’aisselle
des feuilles.

Ou encore dans mon cultissime top 10 des films d'amour que je suis capable de voir et de revoir, le poème dit au moment de l'enterrement, et c'est radical à chaque fois je pleure !!

 

 

4-mariages.png

 

 

 

Arrêter les pendules Arrêter les pendules, couper le téléphone,
Empêcher le chien d'aboyer pour l'os que je lui donne,
Faire taire les pianos et les roulements de tambour
Sortir le cercueil avant la fin du jour.

Que les avions qui hurlent au dehors
Dessinent ces trois mots Il Est Mort,
Nouer des voiles noirs aux colonnes des édifices
Ganter de noir les mains des agents de police

Il était mon Nord, mon Sud, mon Est, mon Ouest,
Ma semaine de travail, mon dimanche de sieste,
Mon midi, mon minuit, ma parole, ma chanson.
Je croyais que l'amour jamais ne finirait : j'avais tort.

Que les étoiles se retirent, qu'on les balaye
Démonter la lune et le soleil
Vider l'océan, arracher les forêts
Car rien de bon ne peut advenir désormais.

-- Wystan Hugh Auden (1907-1973)

 

 Enfin pour le dernier INVICTUS, titre d'un film de Clin Eastwood, mais surtout le poème préféré de Nelson Mandela de l'écrivaint Wiliam Ernest Henley.

 

    invictus.jpg

 

 

Dans les ténèbres qui m’enserrent,
Noires comme un puit où l’on se noie,
Je rends grâce aux dieux quels qu’ils soient,
Pour mon âme invincible et fière,

Dans de cruelles circonstances,
Je n’ai ni gémi ni pleuré,
Meurtri par cette existence,
Je suis debout bien que blessé,

En ce lieu de colère et de pleurs,
Se profile l’ombre de la mort,
Et je ne sais ce que me réserve le sort,
Mais je suis et je resterai sans peur,

Aussi étroit soit le chemin,
Nombreux les châtiments infâmes,
Je suis le maître de mon destin,
Je suis le capitaine de mon âme.

 

 

Voilà je file voir la poésie déclinée chez les autres copinautes, rendez-vous chez Florence pour avoir les liens.

 

Bon week-end.

 

 

 

Partager cet article
Repost0
20 juin 2013 4 20 /06 /juin /2013 21:39

Une journée bien chargée, et je dois bien reconnaitre un manque d'anticipation, et à cette heure voilà que je n'ai pas encore participé au défi du 20 dont le thème proposé ce mois ci par Florence est  superstition, les grigri et compagnie.

 

Bon ça tombe bien, puisque je ne suis pas superstitieuse, je n'ai pas de grigri. Je n'interprète pas les signes extérieurs supposés portés la poisse, je passe sous les échelles, nous avons souvent à la maison un chat noir.

 

Mais je suis joueuse et attachée à ce rendez-vous mensuel qui permet au delà des thèmes d'aller voir les copines et ce qu'elles ont concocté pour l'occasion et puis aussi de découvrir de nouveaux blogs comme celui de Manon qui nous a rejoint depuis peu et Soène ce mois ci.

 

Donc sur le thème je vous propose  Spinoza qui écrivait sur la superstitution  le texte suivant:

 

"Si les hommes pouvaient régler leurs affaires suivant un plan arrêté, et si la fortune leur était toujours favorable, il ne serait jamais en proie à la superstition. Mais ils sont souvent réduits à une extrémité telle qu'ils ne savent plus que décider, et ils sont animés par un tel désir de biens incertains, qu'ils sont condamnés à flotter presque sans répit entre l'espérance et la crainte. Voilà pourquoi ils ont l'âme encline à la plus extrême crédulité. Si, par exemple, pendant qu'ils sont dans l'état de crainte, il se produit un incident qui leur rappel un bien ou un mal passé, ils s'imaginent que c'est l'annonce d'une issue heureuse ou malheureuse, et pour cette raison ils l'appellent "présage", favorable ou défavorable, et cela, même s'ils se sont trompés cent fois. Ou bien, qu'il leur arrive de voir avec grande surprise un phénomène insolite, ils croient que c'est un "prodige", qui manifeste les intentions des Dieux ou de Dieu. Ne pas le conjurer par des sacrifices, des supplications et des promesses devient à leur yeux d'hommes superstitieux et contraires à la religion, une impiété. De la sorte ils forgent d'innombrables fictions, et ils interprètent la nature, comme si elle délirait avec eux. "

 

ou

 

Stewie Wonder

 

 

 

 

 

Very superstitious writings on the wall
(Les gens) Très superstitieux croient la fin du monde proche
Very superstitious ladder 'bout to fall
(Les gens) Très superstitieux ne passent pas sous les échelles
Thirteen month old baby broke the looking glass
Vieux de treize mois, un bébé casse un miroir
Seven years of bad luck
Sept ans de malchance
The good things in your past
Les bonnes choses appartiennent au passé
When you believe in things you don't understand
Quand tu crois à des choses que tu ne comprends pas
Then you suffer
Alors tu souffres
Very superstitious ain't the way
Etre très superstitieux n'est pas le chemin (à prendre)
Hey hey hey
Hey hey hey

Ooh very superstitious
Ooh (Les gens) Très superstitieux
Wash your face and hands
Lavent leur visage et leurs mains
Rid me of the problem, do all that you can
Débarrasse moi des problèmes, fais tout ce que tu peux
Keep me in daydream, keep me goin' strong
Garde moi dans ce jour de rêve, garde moi aussi fort
You don't wanna save me, sad is my song
Tu ne veux pas me sauver, triste est ma chanson
When you believe in things you don't understand
Quand tu crois à des choses que tu ne comprends pas
Then you suffer
Alors tu souffres
Superstition ain't the way
La superstition n'est pas le chemin (à prendre)
Hey hey hey
Hey hey hey

Very superstitious nothing more to say
(Les gens) Très superstitieux n'ont rien à dire
Very superstitious the devil's on his way
(Les gens) Très superstitieux ont le diable sur leur chemin
Thirteen month old baby broke the looking glass
Vieux de treize mois, un bébé casse un miroir
Seven years of bad luck
Sept ans de malchance
The good things in your past
Les bonnes choses appartiennent au passé
When you believe in things you don't understand
Quand tu crois à des choses que tu ne comprends pas
Then you suffer
Alors tu souffres
Superstition ain't the way
La superstition n'est pas le chemin (à prendre)
Hey hey hey
Hey hey hey

 

 

 

Bon sinon pour les superstitieuses et pour info, cette année seulement deux vendredi 13 en septembre et en décembre.

 

 

 

Partager cet article
Repost0
20 mai 2013 1 20 /05 /mai /2013 09:52

Pour ce rendez-vous mensuel, Florence a proposé que nous parlions de notre()s sac(s) à main...

 

Territoire interdit pour les hommes selon Jean Paul KAUFMAN qui en a fait l'objet d'un livre très intéressant sur le sujet en 2011 :

Jean-Claude Kaufmann en interview : décryptage des sacs des filles dans un essai sérieux et ludique

 

 

 

 

Extraits   

 

 

"Aujourd’hui, le sac a pris une place prépondérante dans la vie des femmes. Plus les femmes se sont émancipées, plus leur sac s’est alourdi 

Leur rythme de vie s’est accéléré. Elles ont plus de libertés, et aussi plus de pression. Elles courent sans cesse, elles ont mille choses dans leur tête et, du coup, dans leur sac. L’un des objets les plus fréquents, par exemple, c’est l’aspirine. C’est révélateur de la charge mentale que portent les femmes aujourd’hui. Elles se battent pour l’égalité avec les hommes, mais elles le paient d’un poids de l’existence, qui s’incarne dans leur sac. Il les entrave, il les piège. Tandis que les hommes, eux, restent légers, les mains dans les poches

C’est toute l’ambivalence du rapport au sac à main. Les femmes l’adorent. Manipulé, caressé, adulé, il devient une extension de soi. C’est une trousse à outils et une caverne aux trésors. Mais ces merveilles finissent par peser. L’obsession la plus fréquente des femmes est de l’alléger, de parvenir à expulser un stylo, un vieux bonbon, un paquet de Kleenex. N’y voyez rien d’anecdotique ! C’est un grand débat philosophique intérieur. Trier son sac, faire le vide, s’alléger ou, au contraire, garder tout son monde intime avec soi, sur soi, c’est faire un choix de vie. Choisir entre l’idéal de légèreté et d’aventure et celui de la sécurité, du bonheur et du confort.

Historiquement, le sac à main n’était pas un attribut spécifiquement féminin. Les Gaulois se servaient de bourses en cuir par exemple. Il y a eu des tentatives de lancement de cette mode, notamment pendant les années 80, mais elle a fait un flop car elle n’a pas été adoptée par les milieux branchés. Mais aujourd’hui, les poches des hommes ne suffisent plus pour la multitude d’objets que nous devons transporter quotidiennement. De plus en plus d’hommes ont un sac détourné comme une sacoche d’ordinateur ou un sac à dos. Mais leur intérieur est décevant, pauvre. Il n’y a pas tout cet univers personnel, relationnel et affectif. Il y aura effectivement une égalité homme-femme dans la vie intime quand les hommes transporteront eux aussi les goûters des enfants et qu’ils auront des biscuits écrasés au fond de leurs besaces !"

 

 

Mon sac est-il le reflet de mon monde intime ?? est-il rassurant ? est-il une prolongation de moi même ?

 

Voyons j'y trouve mes papiers identité, un chéquier, les papiers sécu, le porte monnaie, le porte cartes, les mouchoirs, le miroir, la trousse de fille (pince à épiler, maquillage...), le téléphone évidemment !!! 

 

Pour le contenant pas de choix particulier, j'aime changer, j'aime me les fabriquer... je n'aime pas les sacs en cuir, trop chics, trop chers, j'ai le sentiment que son prix, sa valeur initiale en ferait un objet trop encombrant pour moi ; de manière générale je n'aime pas porter des choses d'un coût trop élevé il va en vain ainsi pour les vêtements et donc également pour les accessoires...

 

J'aime évidemement les sacs colorés, les sacs adaptés aux tenues, les roses évidemment !! P1090201

 13 avril 212 003

PBA2232-402

Et puis il y a les sacs en chantier projet

 

 

Pour une soirée, j'allège évidemment, celui-là est souvent parfait (fabrication maison)

 

 

20-mai-2013-001.JPG

 

Pas pratique du tout, mais idéal pour y mettre le minimum vital (mouchoirs et téléphone) à condition bien évidemment de ne pas conduire...

 

 

Il y a aussi celui-ci, cadeau de mes collègues que je porte régulièrement

20-mai-2013-002.JPG

 

 Et puis évidemment on mutualise avec Jane en fonction de nos tenues, les sacs paillettes fabriqués maison...

montage 3

 

J'ai encore quelques mètres de rubans pailletés pour cet été...

 

En conclusion, le sac est pour moi l'élément d'un tout, il doit s'accorder à la tenue, à la sortie, aux circonstances, j'ai même fabriqué un sac spécial pour la piscine ici le modèle fabriqué pour une copine,

P1070066

P1070065

 et le tapis qui va avec

P1070062

 

 

Pour les vacances un sac en bandouillière est idéal... assez léger et qui laisse les mains libres. 

 

Bon je file voir les sacs des autres et ce qu'elles en disent... Rendez-vous chez Florence pour savoir qui participe ce mois ci au défi du 20 ...  

 

Partager cet article
Repost0
20 avril 2013 6 20 /04 /avril /2013 10:45

Pour ce rendez-vous mensuel du 20, Florence propose le thème des souvenirs de lecture d'enfance...

 

Pas de bibliothèque à la maison, mes parents ne lisaient pas, les seuls livres que nous possédions ma soeur et moi, étaient ceux distribués en fin d'année scolaire tel celui-ci, le seul et unique que je conserve précieusement (illustrations de René BRESSON)

20-avril-2013-001.JPG

 

 Et puis il y eu aussi quelques livres de la bibliothèque rose, et comme Florence, j'ai beaucoup lu, Fantômette

 

fantomette.png

 Image (très satirique), trouvée sur le net... mais qui me fait bien rire

 

Ou le club des cinq

 

Club-des-cinq.jpg

 

 Pour ce qui me concerne, le vrai déclic fut mon arrivée en 6ème, la bibliothèque du collège me permit de dévorer de nombreux ouvrages... c'est à cette époque que je découvris Jules Verne notamment qui reste un de mes auteurs favoris...

jules-verne.jpg

 imagesCAFMJR8E.jpg

J'ai bien essayé récemment de les proposer à ma jeune lectrice, mais je n'ai pas eu de succès, les vampires et autres histoires extraordinaires ont sa préférence...

 

Je ne résiste pas à un extrait de mon petit livre qui me semble bien de circonstance

 

Monsieur Printemps est là

 

C'est moi !

"Pan, pan qu'on m'ouvre la porte !"

Le jardinier qui dormais sur un banc moussu se réveille en sursaut.

"Qui va là ?

- C'est moi le printemps !"

Le jardinier se frottant les yeux. - Le Printemps ! le Printemps ! Comment vous êtes là ? Ce n'est pas possible ! Je ne vous attendais pas. Avec ces giboulées de mars, ces gelées d'avril, on se croirait toujours en hiver ! et on ne sait plus. Mais la terre est encore en robe brune, les tapis d'herbe sont fripés, les arbres en habits noirs.

Le PRINTEMPS :  Votre vue baisse, Monsieur le Jardinier, votre vue baisse. Vous ne voyez dont rien ? il y a huit jours que vos corbeilles se couvrent de petits points verts qui ne demandent qu'à grandir. Voyez cette petite tulipe qui ouvre son oeil rose et cette anémone blanche qui montre son petit bout de nez.

LE JARDINIER : - C'est vrai ! c'est vrai ! Et je n'avais rien vu !

LE PRINTEMPS - ET vos arbres, Monsieur le Jardinier. Levez vos yeux. Voyez tous ces petits boutons prêts à éclater ! ils n'attendent que ma permission pour s'ouvrir tous à la fois.

LE JARDINIER - Je n'en reviens pas !

LE PRINTEMPS - Ecoutez ces cui cui ! Vous êtes devenu sourd, Monsieur le Jardinier, vous n'avez pas encore entendu les hirondelles !

LE JARDINIER - Vite mon rateau, ma bêche ! Le Printemps est là et mon jardin n'a pas fait toilette pour le recevoir !!!

.....

 

Il a raison le printemps, il est là je cours moi aussi dans mon jardin !

 

 

Rendez-vous chez Florence pour savoir qui participe à ce rendez-vous du 20 et bon week-end !!

 

Partager cet article
Repost0
20 mars 2013 3 20 /03 /mars /2013 10:21

Florence nous propose ce mois-ci (sur suggestion de Marie Paule) d'évoquer les années finissant par 3... dur ça, faut remonter le temps et ce n'est pas vraiment mon fort...  une chance Florence est ma cadette de seulement deux ans donc pour les évènements de ces années là, vous saurez tout chez elle...

 

 

1963, j'ai quatre ans, nous sommes arrivés depuis peu dans un tout petit village de Vendée, j'ai le souvenir d'un hiver très froid et enneigé... nous allions ma soeur et moi à l'école du village à pieds... période dont je garde peu de souvenirs... si, celui d'une institutrice perverse... Melle DENISE qu'elle s'appelait... Auzay.jpg

 

1973 : déménagement vers "la ville". Un grand changement pour ma soeur et moi qui arrivions de la campagne et découverte d'un nouveau collège. Une grande liberté pour nous qui avions toujours été habituées à dépendre de nos parents pour les déplacements...

 

 

Youpi j'ai fière allure sur mon peugeot !!!

mobylette-orange.png

 

Je lis "Salut les copains", je suis bien évidemment fan de Cloclo, de Mike Brandt... et de tous ces chanteurs qui font désormais la joie des tournées pour les cinquantenaires nostalgiques...

micke.jpgclerc-janvier-1972.jpg

 Sheila.jpg

Ce sont aussi les années d'accès à la bibliothèque de la ville... je suis une grande consommatrice et c'est l'époque de découverte des grands classiques (auteurs du 18ème notamment), très honnêtement, je crois que je serai incapable de m'y replonger maintenant ....

 

1983 : et bien il s'en ai passé des choses en 10 ans... puisque c'est l'année où j'arrive en Sarthe, je connais mon amoureux depuis un an... une vie à deux qui commence (30 ans cette année ça se fête non ???). Le début d'une grande page de ma vie...

 

1993 : nous avons désormais deux garçons, et c'est l'année d'un changement professionnel de l'amoureux d'où en découlent un logement de fonction, un changement de ville, d'écoles et de nourrice pour les enfants...

 

2003 : Cette dizaine là fut sans doute la plus bouleversante pour des tas de raisons... la perte brutale de mon père en 1994 au pied d'une vigne d'Alsace, l'annonce en 1998 d'une grossesse plus attendue et dans le même temps celle de la maladie de ma mère et d'une fin annoncée inéluctable.. Jane qui nait l'année de mes 40 ans, ma mère qui part en 2000... une grande joie, une grande douleur... encore un concours professionnel réussi, et la vie qui s'impose, la tête hors de l'eau parce qu'on a pas d'autre choix... et la décision de changer cette année là d'établissement hospitalier pour un nouveau challenge professionnel... une grande énergie dépensée qui en définitive m'amènera à vouloir arrêter de travailler parce qu'au bout du compte l'essentiel est où ??? le sentiment que le temps passe vite, qu'il faut profiter de ce qui nous entoure... 

 

2013 : c'est l'année où l'on se retrouve à deux au quotidien, de nouvelles marques à trouver... mais une évidence... le bonheur à se retrouver à deux au jour le jour... des tas de projets encore :  de sorties, de voyages, les amis qui prennent beaucoup de place, l'adolescente qui grandit et qui se projette dans son avenir... des petits-enfants sûrement... (enfin je suis prête moi !!!). 

 

Et en 2023 ???? les dix prochaines années verront sans doute une accélération des avancées technologiques notamment dans le domaine du transport et de la communication... Prochaine voiture ??

voitures-du-futur.png

ce seront aussi les années des grandes mutations entre pays, de grands mouvements politiques et sociétaux, de changements déjà entamés de certaines valeurs ... d'une nécessaire solidarité (enfin c'est un voeu)...

 

On fait le point en 2023 ???...  Que seront les blogs à ce moment là ?? 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0