• : Tout douce Mans - cuisine, encadrement, couture...
  • : Un espace de liberté et de partage.
  • Contact

Blog à partager sans modération ;

Il y aura le quotidien, les coups de ,

quelques passions

(cuisine - enfin surtout les gâteaux !!- ,

des activités manuelles (encadrement, un peu de couture...)

Ici c'est un lieu de partage vers et avec les autres...

page03.jpg

Bienvenue !!

Welcome !!

English

blogger

Rechercher

damouredo.com Carré

16 mars 2020 1 16 /03 /mars /2020 19:39

 

 

Le confinement s'impose pour espérer juguler la propagation du virus, c'est un véritable choc pour chacun, un mode de fonctionnement inédit pour le quotidien, sans doute bien plus facile à vivre pour les retraités de moins de 70 ans que nous sommes, nos jeunes du sud se trouvent en chômage partiel avec un magasin fermé, le fils cadet travaillant à l'hôpital doit assurer le quotidien (il travaille à la restauration), pour les petits le problème est réglé au sud, nous avons gardé Arthur aujourd'hui, on s'organise au jour le jour. 

 

 

 

Pas de programme scolaire à organiser pour nos petits encore trop jeunes,  pour autant il faut bien leur trouver des occupations et des activités diverses et variées. Internet regorge de propositions et les réseaux sociaux en ce moment partagent plein de liens sur ce sujet (là les réseaux jouent un rôle très utile et apprécié).

 

 

 

Avec Arthur on a fait un bricolage hyper simple dont il est très fier, pour cela une boite à chaussures suffit… et un peu de colle. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Patron et images trouvés sur le site Parents Mômes

 

 

D'autres suggestions encore 

 

Plein d'ateliers créatifs sur le site Ma Tchou Team J'y ai notamment trouvé une idée pour la fabrication d'un Butaï qui me permettra de montrer une histoire en kamishibaï, dont les petits sont souvent très fans.

 

 

 

J'en avais déjà parlé ici après être allé voir le spectacle de ma copine également bloggueuse Manuela

 

 

 

 

 

 

 

 

Et puis ce matin on a aussi imprimé et découpé des petites marionnettes qui ont bien amusé Arthur.

 

 

 

 

 

 

Modèle trouvé sur le site de "Lulu la Taupe" où vous pourrez trouver aussi plein d'autres activités selon les âges... comme ce type de fiches aussi

 

 

 

 

 

 

 

 

Sur le site de 123 petites graines, j'ai trouvé aussi des fiches imprimables pour petite section

 

 

 

 

 

 

 

Et enfin une MINE D'OR pour petits et grands le site GALLICA,  il s'agit de la bibliothèque numérique de la BnF. Il y a vraiment un choix gigantesque... et de quoi occuper les enfants (et pas qu'eux) de tous âges.

 

 

 

J'ai notamment trouvé dans le lien Littérature Jeunesse, les coloriages ici J'ai repéré pour Arthur (mais je suis sûre que Soan aimerait…. message pour les parents), des dessins sur le cirque.

 

 

 

 

 

L'album est à télécharger en PDF, il y a des  coloriages à faire mais aussi du découpage et du collage pour ainsi reconstituer un cirque en papier. 

 

 

 

 

Bon courage à tous pour les jours à venir, en souhaitant que chacun, puisse selon l'expression, raison gardée !! 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
8 mars 2020 7 08 /03 /mars /2020 13:04

 

J'avoue que je n'avais jamais lu ou entendu cette expression s'agissant d'un dessert. Aussi ai je été assez intriguée quand j'ai trouvé la recette dénommée "Lemon fool au lemon curd et aux myrtilles" dans ce livre là (emprunté à la médiathèque)

 

 

 

 

Donc le fruit fool est une spécialité britanique qui consiste à mélanger des yaourts à de la crème chantilly. Plus d'explications ici.

 

 

Pour commencer j'ai d'abord réalisé un lemon curd en suivant ma recette préférée et testée à maintes reprises trouvée dans ce livre là 

 

 

Pour 600 ml de lemon (moi j'ai fait la moitié hier et il m'en reste encore mais il peut se conserver au frais pendant environ deux mois !).

Il faut mettre 2 cs de zeste, 185 ml de jus de citron, 185 g de beurre doux ramolli, 250 g de sucre en poudre dans un récipient supportant la chaleur au bain marie (attention le fond du récipient ne doit pas toucher l'eau !). Quand le sucre et le beurre ont fondu, on rajoute petit à petit 12 jaunes d'œufs, (rappel les blancs peuvent être congelés). Ensuite on remue sans cesse pendant environ 15 à 20 minutes, c'est prêt quand le curd nappe la cuillère. On peut mixer un peu si on préfère. On passe ensuite au tamis (pour éliminer les zestes) et on met en bocaux à chaud.

 

La première étape de notre fruit fool est donc terminée. 

 

 

 

On procède ensuite au mélange du yaourt et de la chantilly. Pour ce faire on met d'abord dans un bol 25 g de mascarpone, 1 cs de sucre glace et un peu de crème liquide pour assouplir le tout. Ensuite on ajoute les 10 cl restant de crème liquide entière. On monte le tout en chantilly. On verse 250 g de yaourt au lait entier de préférence dans un autre bol auquel on mélange délicatement la chantilly. On met tout cela au frais dans l'idéal au moins 4 heures. 

 

Au bout de ce laps de temps on procède au montage, dans ma version d'hier aux myrtilles à cette période congelées, ce qui n'est sans doute pas l'idéal, la prochaine fois, je privilégierai des fruits frais. 

 

On met donc des myrtilles dans le fond de ma coupelle, puis 2 cs du mélange Yaourt/chantilly, on met 1 cs de lemon curd tout autour de la coupelle, puis des mytilles, puis du mélange. On termine par les fruits sur le dessus et on remet encore au frais pendant au moins 1 heure. 

 

 

 

 

 

 

De l'avis général, dessert très frais, et en définitive peu sucré, le lemon curd, le plus sucré a gardé une légère acidité qui contraste bien avec le mélange yaourt/chantilly. Pour les fruits ce n'est pas idéal d'utiliser des fruits congelés notamment pour la présentation, à refaire donc avec des fruits frais. 

 

 

 

Bon dimanche qui en ce 8 mars est la date anniversaire de la journée internationale des droits des femmes.  Evidemment en cette journée, on a droit à quelques pubs ciblées, l'une d'entre elle ce matin reçue sur ma boite mail, me demande quelle femme "badass" j'étais. J'avoue ça m'a un peu interrogé, j'ai donc fait quelques recherches que je partage avec vous, badass ou pas badass ????

 

 

Le Monde article du 18 avril 2018 : 

En s'appuyant sur l'utilisation du mot badass dans les médias féminins anglophones, Marie Anne PAVEAU, professeure en sciences du langage à l'université Paris 13 observe dans un texte intitulé "Badass. Petite note lexicoculturelle" qu'il s'attache désormais surtout de manière flatteuse à une femme souvent en contexte de militantisme ou de sympathie féministes. "Dans une première approximation, une femme badass ou une badasse tout cour serait une femme remarquable pour ses qualités de courage, de force et d'énergie, jusqu'au défi ou à la transgression parfois, voire la violence, traits et qualités plutôt attribués aux hommes en général" écrivait-elle dans ce texte publié en 2015.

 

 

Suis pas sûre que les questions du test soit bien en adéquation avec cette définition, surtout quand je lis le résultat de mes réponses  :

 

Timide, vous cachez bien votre jeu... Mais en réalité, un p'tit post par-ci, une punchline par-là et BIM ! Vous brisez les tabous et les stéréotypes féminins !

 

 

 

Ben voyons c'est tout moi ça !!!

 

 

 

 

PS : j'ai vraiment de gros soucis avec Overblog depuis quelques semaines (notification des articles publiés arrivant avec retard, pas de notification de vos commentaires…) désolée donc si parfois vous avez deux notifs pour de nouveaux articles. J'ai pris pourtant la version premium pour vous éviter les pubs, mais le service n'est pas vraiment à la hauteur je trouve. 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
7 mars 2020 6 07 /03 /mars /2020 10:13

 

 

Il fallait en profiter aujourd'hui, un timide soleil s'étant installé pour quelques heures, vite, vite Mr ToutDouceMans en profite pour faire la première tonte de l'année redonnant un peu de prestance à  notre petit jardin qui prend forme.

 

 

Aller je vous emmène avec nous faire le tour (je vous rassure ça ne devrait pas être très long). 

 

 

 

Tous les fruitiers ont été taillés par un homme de l'art... nous on y connait absolument rien, mais il semble que nous ayons un beau patrimoine et des variétés très anciennes et poiriers (Beurré-Lebrun, Duc de Bordeaux, Doyenné du Comice, Louise Bonne, et plus classique des william). Et sous les poiriers sont apparus plein de jolies fleurettes que nous voyons pour la première fois (on est arrivé ici en mai). 

 

 

 

Les fruitiers on aime bien mais on a commencé à rajouter des petits arbustes l'objectif étant de garder de la pelouse tout de même. 

 

Celui là je le voulais déjà depuis plusieurs années, mais notre jardin précédent rempli de vivaces ne s'y prêtait pas, mais là franchement il a trouvé toute sa place…

 

 

 

 

Bon d'accord il est encore tout petit, et l'objectif n'est pas qu'il devienne trop grand, mais je suis super heureuse d'avoir enfin "mon" malus d'ornement. 

L'hiver prochain il devrait ressembler un peu plus à cela, il parait que les oiseaux en sont friands !!

 

 

(image internet)

Pour la variété il s'agit donc d'un malus "Red Sentinel" 

 

 

Et puis ont été plantés aussi, un chèvrefeuille d'hiver parfumé blanc, une viorne d'hiver, un cognassier rose (un rouge bientôt devrait le rejoindre) et une clématite armandii.  

 

 

 

Sous le cerisier les hostas commencent eux aussi à pointer le bout de leurs feuilles, les petits cyclamens vivaces ont trouvé leur place. 

 

 

Ici les oiseaux sont bien nourris !!! 

 

 

 

 

 

Les bulbes mis en terre avant l'hiver (crocus, et jacinthes) ont bien fleuri 

 

 

Les muscaris blancs plantés en même temps, se font attendre eux.

 

 

Mais pas les primevères doubles belarina 

 

 

 

ni l'hélébore orientatale double blanc guttatus qui est tout à fait conforme à la photo.

 

Et puis j'ai craqué il y a peu pour quelques renoncules (une de mes fleurs préférées), en blanc

 

 

 

 

et en rose

 

 

 

 

 

 

J'espère que ce petit tour avec nous vous a plu… hâte de voir le printemps s'affirmer un peu plus, on a en tout cas apprécié ce petit avant-goût cet après-midi.

 

 

 

 

Bon Week-end !! 

 

Partager cet article
Repost0
4 mars 2020 3 04 /03 /mars /2020 17:06

 

Elles sont à la mode ces suspensions "végétales" comme ces trois là à Maisons du Monde

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aussi quand j'ai vu le tuto de Flavie Peartree sur son blog, j'ai trouvé la proposition assez géniale et surtout assez facile à réaliser à un coût intéressant comparé à ce qu'on trouve en magasin. 

 

Eteint

 

 

 

Allumé

 

 

 

 

Un rouleau de papier Kraft, un peu de temps pour le pliage, le collage et le montage et puis un gentil Mr ToutDouceMans pour le montage électrique et voilà !! 

 

 

(ampoule, douille et fil trouvés chez Leroy Merlin)

 

 

 

Sur le  blog de Flavie vous trouverez quelques propositions de bricolages bien sympathiques 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
24 février 2020 1 24 /02 /février /2020 11:51

 

 

Il y en a des (qui se reconnaitront) qui pour ranger leurs nombreuses collections de mangas achètent une nouvelle bibliothèque 

 

photo du net

 

 

et puis il y en a d'autres qui déménagent ou qui ont besoin de place et qui doivent bien se résoudre à faire du tri dans la bibliothèque où les livres ont été accumulés depuis de nombreuses années, ce fut notre cas l'année dernière.

 

 

Nous en avons mis quelques uns dans les boites à livres mises à notre disposition dans la ville (mais petites et pas encore assez nombreuses), on a aussi pas mal donné à une association locale chargée de réinsertion qui a une structure d'accueil et enfin quelques cartons ont été portés chez Emmaüs. 

 

J'ai découvert il y a peu que j'aurais pu avoir une autre solution avec une association qui se charge de récupérer les livres (à condition toutefois d'en avoir beaucoup à donner) et qui les revend. 

 

 

 

 

 

Il s'agit d'une association crée depuis 10 ans Recyclivre qui propose aux particuliers, aux entreprises, aux collectivités et aux associations un service gratuit de récupération de livres. Ces derniers sont ensuite recyclés ou mis à la vente sur internet à petits prix.

 

Les livres les plus abimés sont recyclés en pâte à papier, les autres sont revendus sur internet à petits prix.

 

Cette revente a pour objectif de financer des programmes d'éducation dans le monde et 10 % des revenus nets générés par la vente de ces livres de seconde main sont reversés à des associations et à des programmes d'éducation comme lire et faire lire par exemple, et l'écologie. Depuis 2008, plus de 1 885 000 euros ont ainsi pu être reversés à différentes associations. 

 

 

 

 

 

Pour donner des livres, il faut contacter Recyclivre ou vous rendre dans les locaux d'une antenne( à vérifier sur le site s'il y en a une près de chez vous). Pour acheter des livres, rendez-vous sur leur boutique en ligne. Vous y trouverez de nombreux ouvrages à petits prix. Quant aux frais de port ils sont gratuits. 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
20 février 2020 4 20 /02 /février /2020 10:22

 

Existant depuis plusieurs années, le défi du 20 s'essoufflait, et puis Antiblues a proposé aux participant(e)s un nouveau challenge 

 

 

 

 

Chacun d'entre nous, mensuellement, à tour de rôle, proposera deux mots (ou expressions ) qu'il aime bien mais sans forcement de rapport l'un avec l'autre : un concret et un abstrait. Et, le 20 du mois, chaque participant commentera comme il le souhaite avec un texte de 5 à 10 lignes maximum pour chaque mot et si possible une photo illustrant le mot en question.

Et si on peut tricoter les deux mots ensemble, ce sera encore mieux: un  défi dans le défi ! ! 

Cela peut être l'occasion de se raconter (anecdotes) ou d'en donner une définition personnelle ou de monter de joyeux délires...

Pas de limites et de la fantaisie avant tout !

Pour corser la chose, nous allons respecter l'ordre alphabétique (deux mots commençant par "A" donc pour février, "B" pour mars etc ...) Chaque volontaire s'inscrira pour le mois suivant (comme dans l'ancien défi...)

Je me lance donc pour le 20 février, je vous propose: 

Artichaut  et Amour défendu

 

 

Ayant pris connaissance seulement hier des règles proposées par Antiblues, et des mots du mois, autant dire que j'ai cogité un peu, j'ai même fait un brainstorming avec Mr ToutDouceMans pour avoir quelques idées, sont venus d'emblée les mots…

- Effeuillage (Coluche en avait déjà parlé : "... les artichauts c'est un vrai plat de pauvres. C'est le seul plat que quand t'as fini de manger, t'en a plus dans ton assiette que quand tu as commencé à manger".

 

 

 

 

 

- Ceux qui ont beaucoup d'amoureux … en fait la définition du cœur d'artichaut, c'est tomber amoureux facilement, à tout bout de champ

 

 

 

 

 

- légume qui selon Amélie Poulain a du coeur

 

 

 

Bon j'avance doucemans, doucement, j'aimerais tout de même que cet article ait un peu de fond !!!

 

 

 

 

Mais je vois bien où je bloque c'est sur l'amour défendu et je suis perturbée parce que sur le sujet sur internet c'est sans cesse ça qui revient, un comble !!

 

 

 

 

Et que c'eût été plus facile de parler de la pomme plutôt que de l'artichaut, encore que dans la genèse il n'est pas certain que le fruit défendu fut la pomme puisqu'il était plutôt défini comme le fruit de l'arbre de la connaissance. Ainsi pour cette représentation, on trouve dans certaines églises des raisins, ou des feuilles de raisin, des figues et des feuilles de figuier… bon pas d'artichaut pourtant à l'horizon 

 

 

 

 

Mais l'artichaut a des ressources, il se déguise, 

 

 

 

 

Il en fait beaucoup pour se rendre irrésistible 

 

 

 

 

 

Il offre bien évidemment son cœur sans retenue

 

 

 

 

Mais quel lien faire (et faut-il en faire un) avec l'amour défendu ?

 

 

Et puis en y réfléchissant, et compte-tenu des illustrations trouvées sur le net, le lien que j'ai fais entre les deux propositions de Antiblues est bien celle du cœur en définitive, et de fait pour l'amour défendu je vais prendre l'expression à contre pied et plutôt que d'y voir l'expression d'un interdit ou d'un "pas possible"... ça devient chez moi 

 

 

 

 

 

 

Au risque de paraître un peu possessive, mais tant pis !!! Et puis on revient d'un Week-end de la St Valentin qu'on a passé en amoureux alors franchement moi mon amour je le défend et gare à celle qui viendrait de trop près papillonner près de mon homme !!!

 

 

 

 

Bon si c'est nécessaire moi le bec sucré plutôt que de faire une jalousie aux pommes

 

 

 

Recette chez Mercotte

 

 

 

je pourrai toujours tenter la réalisation de l'Artichaut (saison 6 du Meilleur Pâtissier)

 

 

 

 

 

La recette ici aussi chez Mercotte

 

 

 

 

 

Je pense que je n'ai pas bien répondu au challenge d''Antiblues quant à ce nouveau défi qui aurait nécessité plus de réflexion pour proposer un texte plus condensé, mais en tout cas j'ai bien cogité et me suis bien amusée.

 

Le mois prochain Florence nous propose Brouette et Beauté !! hou là ça va être charrette tout ça ...

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
19 février 2020 3 19 /02 /février /2020 11:45

 

 

Aller, je vous montre en photos un peu de notre court séjour au Nord, non pas encore le grand nord, où Mr ToutDouceMans aimerait bien aller voir les aurores boréales, mais plus près d'ici à même pas cinq heures de train du Mans : Rotterdam. 

 

 

 

 

J'avais lu sur le blog de Goumyflo il y a quelques années un post sur cette ville et j'avais noté cela dans un coin de ma tête comme une possible destination, j'ai donc organisé pour la St Valentin un petit Week-end découverte. 

 

 

D'où les petits cœurs papier qui ont remplacé les cadenas 

 

 

 

 

Nous sommes déjà allé aux Pays-Bas à Amsterdam, mais là rien à voir, Rotterdam ayant été détruit à près de 90 % à la seconde guerre, c'est une ville reconstruite que nous avons visité, l'évolution se poursuit encore et les architectes ont conçu des bâtiments audacieux, surprenants, moches ou beaux selon sa propre perception en tout cas ça ne laisse pas indifférent. 

 

 

JOUR

 

 

NUIT

 

 

 

Aller on commence la visite. En arrivant à la gare nous avons fait le choix de prendre la carte Rotterdam Welcome pour trois jours qui nous a permis d'utiliser sans limite le métro ou le tram, bien pratique compte-tenu du prix assez élevé du ticket individuel. Par ailleurs cette carte permet des réductions dans certains musées et restaurants. 

 

Pour l'hôtel, j'en avais trouvé un situé plutôt dans le centre juste à côté notamment du désormais incontournable Marché couvert Markthal Rotterdam 

 

DE JOUR

 

 

DE NUIT (spéciale Saint Valentin) 

 

 

 

Immense lieu couvert l'intérieur de la dimension d'un terrain de foot est tout aussi surprenant.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On trouve de tout dans ce marché, à manger bien évidemment et bien sûr l'incontournable !!

 

 

 

 

 

 

Tout à côté les maisons cubiques (Kubuswoningen)

 

 

 

 

Ces maisons inclinées à 45 degrés ont été conçues par l'architecte néerlandais Piet Blom. On s'est interrogé sur la manière dont on peut vivre à l'intérieur de ces maisons aux murs inclinés !!! un musée est installé à l'intérieur de l'une d'elles pour montrer les aménagements nécessaires.

 

 

 

 

En tout cas visuellement de l'extérieur c'est très surprenant.

 

 

 

 

Le soir direction l'Hôtel New York ainsi dénommé compte-tenu de son histoire lié au transport maritime et au fait que les bâtiments furent longtemps le lieu de départ de beaucoup d'immigrants vers l'Amérique. Il est situé sur la pointe Wilhelminapier reliée par un pont à la ville, mais un service très performant de bateaux-taxis permet d'accéder au lieu rapidement (voire très rapidement, limite hors bord le truc !!!)

 

 

 

L'hôtel restaurant vu de nuit

 

 

 

 

Bon le lieu vaut surtout pour sa décoration atypique, on respire un peu d'Amérique.

 

 

 

 

 

 

 

 

Le lendemain après un tour au marché ouvert celui-là tout à côté où là encore on peut goûter si l'on veut (et visiblement c'est la tradition) à des spécialités locales

 

 

 

 

 

On prend le train direction Delft à 1/4 d'heure de Rotterdam.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Là on retrouve un peu d'Amsterdam, les rues se ressemblent avec l'eau très présente, et des ruelles ayant conservé leur charme. Les vélos sont là aussi omniprésents !!

 

 

 

 

 

 

 

 

Le lendemain, visite de Delfshaven une toute partie de Rotterdam épargnée par les bombardements. 

 

 

 

 

 

 

 

Et là aussi un moulin datant celui-ci du XVIIIème, restauré, il moud encore du grain mais ne se visite pas.

 

 

 

Et puis retour à une architecture moderne

 

Le Pont Erasme 

Ca décoiffe !!

 

 

 

 

 

 

Voilà un tout petit aperçu d'une visite assez ébouriffante à tout point de vue, mais franchement la ville vaut la visite pour qui aime les contrastes architecturaux. Et puis on a vraiment apprécié la gentillesse des habitants et la qualité du service dans les cafés et restaurants à souligner, toujours des sourires !!

 

Au cas où, j'ai appris hier que le prochain concours de l'eurovision est organisé à Rotterdam le 16 mai prochain, bon autant le dire tout de suite peu de chance que la France gagne. 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
6 février 2020 4 06 /02 /février /2020 17:27

 

 

 

Leur nouvel album vient juste de sortir, une vraie découverte pour ce qui me concerne que je partage avec vous. 

 

MPL, pile mes initiales d'ailleurs…. ici c'est plutôt pour Ma Pauvre Lucette !!

 

Un groupe de quatre musiciens grenoblois qui existe depuis 2012.

 

 

L'Etoile leur nouvel album est leur deuxième, le thème de leurs chansons peut sembler parfois un peu naïf et pourtant comme ici, qui ne s'est jamais demandé qui attribuait les prénoms aux tempêtes plus ou moins dévastatrices de par le monde. J'ai découvert ici que tout cela est bien compliqué mais bien organisé !!

 

 

 

Leur site ici, si vous voulez vérifier s'ils passent près de chez vous durant leur tournée.

Partager cet article
Repost0
30 janvier 2020 4 30 /01 /janvier /2020 09:32

 

 

Les réunions associatives ont parfois du bon, elles nous permettent de nous perfectionner sur nos pratiques, (j'en sais un peu plus sur le FSL notamment), mais aussi de visiter l'environnement du lieu où nous nous réunissons. 

 

Lundi la réunion avait lieu à la Chartre sur le Loir, commune d'un peu plus de 1000 habitants, située dans le sud Sarthe, très touristique, elle est traversée par le Loir.

 

 

(photo du net visiblement prise aux beaux jours)

 

 

Depuis quelques années s'y sont installés de nombreux antiquaires et brocanteurs dans les boutiques du passé commerçant délaissé permettant le développement d'une activité notamment les week-ends avec le passage de nombreux visiteurs/chineurs. 

 

 

 

 

 

C'est un petit village charmant où vous pouvez passer quelques jours dans les nombreux gites du coin. Je vous conseille aussi l'Hôtel de France (où avait lieu notre réunion et le repas),  situé en plein bourg, très connu des coureurs automobiles du monde entier venant participer aux 24 heures (la preuve images trouvées sur le net).

 

 

 

 

 

Extrait du site de l'hôtel : 

"Pendant près de 65 ans, L’Hôtel de France a été le refuge secret de choix de certains des plus grands pilotes des 24 heures du Mans.

Il a été découvert par John Wyer, directeur de course d’Aston Martin en 1953. Au fil du temps, les équipes Aston Martin, Porsche, Ford, Ferrari, Triumph et TVR ont tous préparé leurs bolides dans la cour de l’hôtel avant de les conduire sur la voie publique jusqu’au circuit.

Les vainqueurs du Mans Derek Bell MBE, Jacky Ickx, Jochen Rindt, Bruce McLaren, Sir Stirling Moss OBE, Jackie Stewart, Mario Andretti et bien d’autres ont séjourné chez nous et sont souvent revenus à de nombreuses reprises. Nous avons ainsi nommé les chambres Deluxe et Premium en leur hommage."

 

 

 

Depuis six ans l'hôtel appartient à un entrepreneur anglais Marton Overington, passionné d'automobile. D'où le style so british des chambres jugez en 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'après-midi, après notre "dur labeur", il nous fallait bien un peu de détente !!! Direction la cave Gigou pour une visite et une dégustation. Tout autour de la Chartre, nous sommes dans un terroir (aux contours très limités) qui produit  un vin blanc : Le Jasnières, j'en ai d'aileurs déjà parlé ici en 2011 et plus récemment ici en 2019 lors de la venue de nos amis de l'est. 

 

 

Le vin est stocké dans des caves creusées dans la roche (une particularité du sud Sarthe), qui représentent des linéaires très impressionnants dans un environnement idéal pour son développement et sa conservation.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Derrière ces grilles aussi il y a du vin

 

 

 

 

 

 

Evidemment nous ne repartirons pas les mains vides !!! Outre le Jasnières, j'ai acheté pour le tester, le vin pétillant rosé fabriqué chez les Gigou

 

 

 

 

 

Au retour, nous avons repris la route des vins, nous permettant d'avoir une belle vue d'ensemble de ce vignoble 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bon la prochaine réunion aura lieu à Coulaines, commune périphérique du Mans, ville très urbaine, il est question d'une petite visite du circuit !

 

 

 

Partager cet article
Repost0
26 janvier 2020 7 26 /01 /janvier /2020 19:58

 

 

Hier avaient lieu nos rencontres annuelles, celles d'une association dont je suis membre active depuis quelques années dont l'objectif est de parler des femmes, autour d'une thématique différente chaque année. Notre site ici

 

J'avais ainsi déjà évoqué en 2015 : Autour de la Méditerranée : la force des femmes en question ici

 

En 2016 nous avions parlé des femmes de réseau,  En 2017 : belles et rebelles, le corps des femmes en question ici puis en 2018 les femmes en politique et en 2019 Femmes et agriculture, écoféminisme de nouveaux enjeux ?

 

Pour cette année le thème que nous avons retenu était celui des femmes artistes : de l'ombre à la lumière ?

 

 

 

Je voulais partager deux temps forts de cette journée et surtout vous faire découvrir une artiste et un coup de coeur. 

 

 

Pour l'artiste, il s'agit de Nadia LEGER et son histoire si particulière

 

 

 

 

C'est Aymar du Chatenay, éditeur (en particulier du Petit Nicolas), qui est venu à notre invitation évoquer cette femme et artiste auquel il a consacré dix ans de sa vie pour rédiger cet énorme livre très documenté. 

 

 

 

 

Résumé (source Babelio) :

Elle était russe, peintre, communiste et milliardaire . Encore inconnue du grand public, cette femme magistrale fut l'épouse de Fernand Léger, l'un des peintres français les plus célèbres au monde.
Nadia (1904-1982) est née en Russie. Elle arrive à Paris dans les années trente, elle sera l'élève de Fernand Léger avant de devenir sa femme. Pour la première fois, un livre est consacré à l'oeuvre de Nadia Léger, peintre, dont l'immense talent fut occulté par la notoriété de son mari à qui elle a consacré sa vie. L'auteur, Aymar du Chatenet, a mené une enquête aussi palpitante que minutieuse. Il a pu identifier plus de 400 oeuvres, toiles, gouaches, dessins et mosaïques.

 



Cet ouvrage révèle une oeuvre percutante, efficace et d'une modernité remarquable. Suprématistes, cubistes, réalistes, ces tableaux sont l'expression des plus grands courants de peintures du XXème siècle, et seront un jour exposés dans les plus grands musées du monde. Ce livre d'art peut aussi se savourer comme un roman tant la vie de Nadia est riche et palpitante. Militante communiste dès les années trente, Nadia restera toute sa vie une fervente adoratrice du pays des soviets. Personnage controversé, Nadia, la milliardaire rouge, fut soupçonnée par ses détracteurs d'être une espionne soviétique !


 


Ayant eu accès à toutes les archives de Nadia Léger, et grâce à un important travail d'investigation, Aymar du Chatenet en collaboration avec la famille de Nadia et une équipe d'historiens, nous fait découvrir, partager et aimer la vie secrète de cette artiste venue du froid.

 

 

 

 

 

 

Véritable découverte que la vie hors du commun de cette femme, milliardaire et communiste, artiste à l'ombre du mari célèbre que fut Fernand LEGER.

 

Aymar du Chantenet souhaite la faire connaître, faire connaître ses œuvres et son histoire si singulière. 

 

 

 

 

 

 

 

A signaler une exposition Nadia LEGER cet été du côté de St Tropez au Musée de l'Annonciade du 15 juillet au 14 novembre 2020. Et pour être très complet, vous pouvez retrouver aussi quelques unes de ses oeuvres dans le musée qu'elle a fait construire à Biot et qui est entièrement consacré aux œuvres de son mari Fernand LEGER.

 

 

 

 

 

 

Nous avions également invité Sana YAZIGI

 

 

 

Artiste syrienne ayant été obligée de quitter son pays, elle vit depuis 2012 au Liban. Elle y a créé Creative Memory, 

 

 

Son objectif comme elle l'explique était de "rassembler l'expression populaire et artististique de son pays". 

 

Un travail énorme puisqu'il a fallu au départ dix heures par jour pour la collecte qui a ensuite été catégoriser et trier. L'accès aux œuvres sur le site peut se faire à plusieurs entrées : l'artiste, le lieu où il a créé,  où se trouve l'œuvre, le type d'oeuvre évidemment (peinture, tag, dessin…).

 

Toutes les œuvres ont été collectées sur le net (blog, sites personnels, photos…), elles ont été réalisées par des artistes vivants, morts ou disparus, certains sont encore en Syrie, beaucoup en sont partis.

 

Quand on demande à Sana le rôle de l'art en politique elle répond "qu'il a un impact extraordinaire, il a le  pouvoir de marquer les esprits en envoyant des messages . mais il représente aussi un danger aux yeux du pouvoir en place ce qui explique qu'un grand nombre d'artistes ont été enlevés et torturés.

 

Il a un impact extraordinaire. S’il  ne change pas directement la réalité, il a le pouvoir de marquer les esprits et en envoyant des messages. Son rôle de représentation est d’ailleurs ce qui le rend si dangereux aux yeux du régime, et c’est pour cela qu’il a fait torturer et enlever un grand nombre d’artistes. Quand vous observez une œuvre d’art qui délivre un message politique ou social, cela vous touche et vous devenez responsable de faire quelque-chose pour changer ou non."

 

Ici un article très intéressant qui reprend toute sa démarche

 

Je vous invite à aller sur le site Creative Mémory, (il y a une version française), les oeuvres des artistes syriens sont autant de témoignages du drame vécu par ce pays et son peuple mais surtout elles font vivre leur culture et soutient ceux qui sont encore dans le pays et qui continuent de manière anonyme souvent à faire circuler des oeuvres

 

Voici une très petite sélection personnelle 

 

L'errance syrienne 

de Abu Malek al-Shami

Nos racines ne peuvent pas être arrachées; où que vous nous plantiez, nous fleurirons

 

 

 

 

Coeurs syriens de Abdul Majid Abu Hamza -  Abu Malek al-Shami - Hesham Marwan

Entre nos murs assiégés et nos échecs répétés ... nos cœurs sont syriens

 

 

 

de Amer al-Hamwe

Saraqeb, Syrie mars 2019
Walid Abu Rashed, vêtu d'une perruque jaune, et un autre acteur divertissent les enfants à travers un théâtre de marionnettes improvisé installé parmi les décombres d'immeubles effondrés dans la ville de Saraqeb, dans la province nord d'Idlib.

 

 

 

Je vous invite vraiment à aller sur le site et à le faire connaître.

 

 

Il faudrait aussi je vous parle de Scarlett COTEN qui nous a tant touché en nous parlant de son travail de photographe  et des ses difficultés à vivre de son art dans un contexte qui n'encourage en rien la création photographique des femmes. Savez-vous qu'aux rencontres photographiques d'Arles, ce sont près de 98 % d'hommes qui sont exposés !!!!! cherchez l'erreur...

 

Une belle édition 2020... et de belles découvertes que j'espère vous faire partager. 

 

 

Partager cet article
Repost0