• : Tout douce Mans - cuisine, encadrement, couture...
  • : Un espace de liberté et de partage.
  • Contact

Blog à partager sans modération ;

Il y aura le quotidien, les coups de ,

quelques passions

(cuisine - enfin surtout les gâteaux !!- ,

des activités manuelles (encadrement, un peu de couture...)

Ici c'est un lieu de partage vers et avec les autres...

page03.jpg

Bienvenue !!

Welcome !!

English

blogger

Rechercher

damouredo.com Carré

12 août 2013 1 12 /08 /août /2013 15:53

On épluche la mangue (voir ci-dessous), on retire la chair et on la découpe en cubes de 1 cm de côté. On fend une gousse de vanille, on en retire les graines, on les mélange avec la mangue, on rajoute 5 cl de rhum brun. On laisse en attente.

 

Séparer ensuite 4 oeufs, dont on bat les blancs en neige. On mélange ensuite les jaunes avec 200 g de cassonade jusqu'à ce que cela blanchisse. On ajoute alors 200 g de beurre mou, puis 225 g de farine et 1/2 sachet de levure. La pâte sera assez épaisse.

 

On prélève la moitié des blancs d'oeufs qu'on mélange à la préparation précédente de manière assez vigoureuse. On verse alors le reste des blancs d'oeufs que cette fois on mélange plus délicatement, puis on rajoute la mangue.

 

On verse alors dans un plat beurré fariné et au four pendant environ 35 minutes (190°).

 

A la sortie on mélange le jus d'un citron vert avec 50 g de sucre glace, qu'on badigeonne sur le gâteau à l'aide d'un pinceau

 

 

  11-aout-2013-008.JPG

 

Pour la préparation de la mangue j'ai trouvé une vidéo qui explique très bien la façon de la découper pas toujours évident les premières fois.

 

 

 

 

 

 Bonne soirée

 

 

Partager cet article

Repost0
10 août 2013 6 10 /08 /août /2013 17:57

Personnellement j'utilise beaucoup mon portable, de temps en temps pour téléphoner (quand même)... mais surtout pour envoyer des SMS, des photos, pour suivre mon FB et puis aussi mes tweets, bref je reconnais être un peu accro... limite nomophe.

 

Je communique ainsi fréquemment avec mes enfants, mes neveux bref avec des (plus) jeunes que moi ; mes textes sont conçus avec des mots complets (sans abréviation donc), sans fautes, ponctués... mais les leurs c'est comment dire plus brouillon, voire parfois pas très compréhensibles quand ils utilisent notamment leurs petits icônes que je ne sais pas toujours bien interpréter.

 

Ne voulant pas mourir idiote, je me suis penchée aujourd'hui sur la question et ai trouvé enfin quelques définitions que je vais vous illustrer avec ce petit texte sans....

 

 

:-( (tristesse) donc mais avec un grand :-) (sourire), voire en :-D (rire de toutes ses dents).

 

Vous me connaissez je ne suis pas de celle qui  :-X (ne parle pas), bien au contraire

(:-° (prenant un air innocent), moi je suis plutôt une fille B-) (cool), pas :-E (agressive) pour deux sous.

 

Et puis dans la vie j'aime bien qu'on m'offre des @}--\-- (roses), pour les animaux j'adore le @(°o°)@ koala  ce que j'aime le moins c'est le °)))>< poisson 

 

Pour l'amour, j'ai bien eu il y a longtemps le  </3 (coeur brisé) mais heureusement c'est du passé parce que maintenant ma vie n'est que <3 (amour).

 

D'ailleurs avec mon amoureux j'ai souvent des grands :-):-):-) (éclats de rire) et parfois il me fait une  >:-o (grande surprise)  telle que B-) je n'en crois pas mes yeux et que je reste :-o :-O :O (bouche bée).  surtout quand il prend un ('.)..('.) (air innocent) en :-° (sifflant) dans sa :-3) (moustache).

 

 

 

Bon je ne suis pas sûre de tout mémoriser pour mes futurs textos, mais ce fut intéressant d'en apprendre un peu plus... mais franchement entre nous, je préfèrerais quand même qu'ils fassent un peu plus d'effort pour écrire en bon français... enfin quand je dis ça, j'ai l'impression de passer pour une vieille zonzon, !!!

 

Partager cet article

Repost0
9 août 2013 5 09 /08 /août /2013 17:26

Depuis trois jours c'est travaux peinture à la maison, mon atelier est presque fini, reste l'aménagement prévu demain, un peu de couture pour les rideaux... je vous montre le tout bientôt.

 

Mais entre tout cela, il y a  les invitations des amis ;  au restaurant comme avant hier ce qui nous a permis de profiter d'un point de vue unique sur le centre de la ville qui se transforme, juste une photo pour les voisines...

8-aout-2013-011.JPG

 

 

Pour mémoire avant c'était ça

 

images.jpg

l'ancien théâtre (bâtiment de gauche) a été démoli, et a laissé la place à un espace culturel d'apparence très contemporaine.

 

Et puis il y a aussi les repas du soir, entre grillades et apéros dinatoires... Ce soir c'est moi qui apporte un peu de douceurs, la copine m'ayant demandé de quoi accompagner son flan coco... donc au choix des chouquettes dont je maitrise désormais la réalisation, ce qui m'a demandé quelques années !!!

 

 8-aout-2013-016.JPG

 

 

et puis une tarte au sucre et à la crème, dont j'ai trouvé la réalisation assez facile... à voir donc au niveau du goût...

 

8-aout-2013-018.JPG

 

Faire chauffer 10 cl de lait. Dans un saladier le mélanger à 10 g de levure de boulanger, 30 g de sucre en poudre, un oeuf, une pincée de sel, 200 g de farine et 125 g de beurre. Mélanger jusqu'à obtention d'une pâte qui ne colle plus (j'ai été obligé de rajouter un peu de farine pour cela). On met la boule sur un plan de travail fariné, on couvre d'un linge humide et on laisse lever environ 2 heures. On fait chauffer le four 210°, on écrase un peu la pâte mise sur une plaque tapissée de papier sulfurisée. pour en faire sortir l'air et on étale légèrement avec un rouleau à pâtisserie. On étale 2 c à soupe de crème fraiche épaisse et on saupoudre de 50  g de cassonade et de 25 g de beurre. Faire cuire environ 12 minutes.

 Recette trouvée sur la livre Hachette (Fait Maison - Gâteaux).

 

 

Partager cet article

Repost0
6 août 2013 2 06 /08 /août /2013 10:46

En passant d'abord à Paris pour déposer gare de l'ESt une bibiche qui est partie en Allemagne pour deux semaines ; la miss aime les langues, s'est découvert notamment une passion pour l'allemand qu'elle a commencé en seconde langue en 4ème cette année. Nous avons trouvé pour elle un séjour organisé par un organisme franco-allemand qui allie le savoir apprendre ensemble, le savoir vivre ensemble (moitié enfants français, moitié allemands), des cours le matin et des activités l'après-midi.

 

Nous sommes donc tous les deux pour deux semaines et avons pensé que c'était là une super occasion pour continuer vers l'est voir la copinaute qui nous avait toujours dit que la porte était grande ouverte....

 

Mais d'abord un arrêt d'étape à Châlons-en-Champagne la "Venise pétillante" (c'est eux qui le disent

 

008

 

 029

 

Au coeur même de la ville, nous avons pu faire une petite ballade dans un jardin "le jard". Lieu de promenade favori des Châlonnais dès le Moyen-Age, il a été redessiné au XVIIIe siècle et divisé en trois jardins reliés entre eux :

Le Petit Jard, réaménagé en 2001, recèle de nombreuses curiosités botaniques dans un cadre floral remarquable de part et d'autre du Nau.

Le Grand Jard, dessiné à la française au XVIIIe siècle, avec ses allées ombragées, son charmant kiosque à musique du XIXe siècle, est un lieu agréable de détente.

Le Jard Anglais, que l'on découvre au pied de la passerelle du Canal, est doté de pièces d'eau et d'allées praticables à pied, en rollers ou à vélo.

030

 

Rive gauche, le parc de la Bidée offre.

 

 

038 

Le cirque municipal, achevé en 1899, (un des rares en dur en France actuellement). Il abrite le Centre National des Arts du Cirque depuis 1985.

 

035

 

Le lendemain nous poursuivons notre périple. Nous avions la possibilité et le temps de faire un arrêt à Nancy. J'ai tellement entendu parler de la place Stanislas que j'avais très envie de la voir en vrai. Je n'ai pas été déçue, suprise peut-être de sa taille, (je la pensais plus grande), mais je l'ai vraiment trouvé très belle.

 

  

047

 

040

 

 

 043

 

Enfin nous arrivons à notre destination l'Alsace chez Passiflore.

 

La chaleur est comme partout en France difficile à supporter, mais les amis habitent dans un petit coin très ombragé où nous trouverons un peu de fraicheur.

 

064

 

C'est difficile de vous faire partager le plaisir que nous avons eu durant notre séjour, celui d'abord de retrouver des amis, celui de visiter un si joli coin de France, celui des échanges où l'on se retrouve...

 

je peux quand même vous montrer une partie de notre premier diner fait maison...

 

056

 

 060

No comment !!!

 

et puis hummm au petit déjeuner

 

062

 

et encore je ne vous montre pas les verres de ce délicieux vin d'Alsace que j'aime tant (mais je ne suis pas la seule !!!),  goûter, re-goûter, dégusté et emporté dans le coffre du retour !!!

 

La chaleur nous a fait préféré l'ombre des bois et les ballades  à quatre, enfin que dis-je à cinq puisque le grand blond était aussi de la partie !!!

066

 

 

Nous avons pu aussi admirer les maisons et les géraniums fleuris si caractéristiques de l'imagerie Alsacienne.

 

068

 

 

 075

 

Ce fut, vous l'aurez sûrement compris, un séjour très agréable, le rendez-vous est pris pour un voyage retour de nos amis à l'ouest on l'espère l'année prochaine.  

 

 

Partager cet article

Repost0
29 juillet 2013 1 29 /07 /juillet /2013 17:11

Notre caviste est en congés, mais nous avons décidé d'organiser entre nous un atelier découverte...

 

Avec ma copine Christiane nous avons acheté quatre bouteilles et avons fait goûter aux autres copines à l'aveugle, une façon de savoir si les cours de l'année ont été bien "suivis". Et bien oui !! sur les quatre bouteilles, elles ont réussi à trouver un cépage et une région. Nous avions, il est vrai un peu rusé en choisissant notamment deux vins tout à fait inconnus et ma foi ce fut une très bonne surprise.

 

Le premier notamment un rivesaltes rosé

25-juillet-196.JPG

 

Peut-être un peu trop sucré pour commencer, mais idéal pour l'apéritif notamment quand comme c'est le cas en ce moment il fait chaud. Il peut notamment être servi "on the rocks !". Le producteur ici

 

Quelques infos : Terroir :  Sols argilo-calcaires et caillouteux -Cépages : 100 % Grenache noir - Couleur : Robe framboise

Arômes: Nez intense fraise framboise

En bouche : Sur le fruit frais, bon équilibre sucre acide, belle longueur et fraicheur

Conseil du caviste : A boire bien frais (10°)

Pour suivre, un vin du coin, un coteau du Loir et un cépage tout à fait particulier le Pineau d'Aunis, des notes poivrées caractéristiques, ça une copine a trouvé !!

25-juillet-198.JPG

 

Pour continuer, on a choisi un Beaujolais. A la dégustation, une copine a trouvé de quoi il s'agissait.

25-juillet-199.JPG

 

 

Le nom de ce vin a pour originine celui de la commune de production, Fleurie. Le village doit son nom selon la légende à un soldat romain, Florus, bien qu'aucune trace d'occupation n'est attestée pendant la période romaine, tant au niveau archéologique que bibliographique.

 

Enfin pour finir une énorme surprise et un vrai coup de coeur pour ce vin a consommer avec modération (15° tout de même), un vin du Languedoc Roussillon.

25-juillet-201.JPG

 

On a vraiment adoré ce vin certes très marqué en goût mais un vrai régal que je vous conseille de déguster à l'occasion. Le producteur ici

 

Quelques infos techniques trouvées sur le site du producteur :

 

Caractéristiques du vin
Couleur : Rouge doux.
Cépage : 100% Grenache Noir.

Dégustation
Œil : Robe rubis intense.
Nez : Fruits rouges et noirs.
Bouche : La bouche gourmande, sur la finesse, bascule sur des notes burlat.

Accord Mets/Vin
Vin à la fois charnu, frais et fruité, il s’accorde parfaitement avec les desserts aux fruits rouges, au chocolat ce qui a été le cas avec une tarte chocolat praliné faite maison by me !!

 25-juillet-200.JPG

 

 

Partager cet article

Repost0
26 juillet 2013 5 26 /07 /juillet /2013 07:41

26 juillet

 

Bon anniversaire !!

 

profil-1.jpg

 

 

 

Mari et fils cadet sont nés le même jour !!

 

Ombres chinoises bricolées maison

 

 

Partager cet article

Repost0
23 juillet 2013 2 23 /07 /juillet /2013 10:02

Pour Kate la liste des phrases maladroites qui ont pu lui être dites hier

 

  1. « Ma mère m’a dit que c’était pas si compliqué que ça en fait »
  2. « Fais pas autant d’histoires, t’as la péridurale »
  3. « Si c’étaient des jumeaux, tu n’en serais qu’à la moitié »
  4. « Quand il a fallu te le mettre dans le ventre, moi ça ne m’avait pas fait mal »
  5. « On est dans un hôpital, chérie, tu ne devrais peut-être pas crier si fort »
  6. « Mon portable est à plat, ça te dérange si je débranche le monitoring 10 minutes ? »
  7. « Oh non ! Je crois que j’ai oublié de programmer l’enregistrement de PSG-OM ce soir »
  8. « Tu crois que j’ai le temps de chercher un Mc Do ? »
  9. « Profites-en quand même un peu, il paraît que c’est le plus beau jour de ta vie »
  10. « Essaie de sourire, je vais prendre une photo »
  11. « Je te rappelle que c’est toi qui as insisté pour qu’on le fasse cet enfant »
  12. « Allez, des millions de femmes l’ont fait avant toi »
  13. « Tu m’écoutes ou quoi ? » (Au docteur : Elle m’écoute jamais.) Pousse.
  14. (En sautillant) « Qui ne pousse pas n’est pas une femme, ouais ! Qui ne pousse pas n’est pas une femme … »
  15. « Si t’écoutes pas, je coupe le cordon et je me tire moi. Souffle, on te dit. »
  16. « Attends, t’es floue, on la refait. Maintenant, donne tout. »
  17. « Si tu fais ça bien, j’arrête de regarder le foot. »
  18. « Connasse. Tu m’insultes, moi aussi. »
  19. « Allez, tout le monde regarde là, nous fais pas honte. »
  20. « Dépêche-toi, je crois qu’il y a du monde derrière nous. »

 

ou encore la liste des petits signes qui indiquent qu'il fait trop chaud

 

  1. Vous ne trouvez plus la force de secouer cet éventail
    C’est sûr, un peu d’air frais dans le visage, ce serait le grand bonheur. Mais pour cela, il faut lever le bras, et faire des mouvements, et si vous arrêtez, plus d’air… autant pisser en l’air. Non, décidément, ce n’est pas rentable, autant crever de chaud et économiser ses mouvements.
  2. Vous ne vous souvenez plus du dernier repas chaud que vous avez pris
    Même votre café, vous l’avalez glacé. Sinon, salade, melon, pastèque, pizza encore congelée et 7 pots de glace par jour. Pas plus tard que ce midi, vous avez pris des glaçons à l’apéritif. Sans liquide, comme ça, nature.
  3. Vous avez des insectes chelous chez vous
    Finis les mouches et les moustiques, tous morts de chaud ou partis emmerder les estivants en Norvège. Les insectes qui se sont installés chez vous, ce sont des trucs colorés et massifs, le genre à bouffer leur partenaire après la ponte et à refiler des fièvres qui rendent fou
  4. Vous travaillez en bermuda
    Rien à foutre des conventions. A la limite, pour une réunion commerciale ou un truc important, vous consentez à passer au pantacourt, mais vous gardez les tongs, vous ne pouvez pas bosser décemment avec les pieds qui suintent.
  5. Vous voyez les limites de votre engagement écologique
    Vous allez installer une clim’ chez vous, rien à foutre. Et en attendant, vous avez mis un ventilateur devant votre frigo ouvert. Vous vous rassurez en vous disant que vous ne mettez pas une demi-heure à chauffer la bagnole le matin (ou alors, vraiment, il faut changer de bagnole).
  6. Il y a 5 kilomètres de queue devant la piscine de votre quartier
    Certainement l’effet Yannick Agnel. Même si tous ces gens semblent moins portés sur le 100 mètres nage libre que sur une bonne vieille bombe à l’ancienne ou un pipi l’air de rien dans le grand bain.
  7. Vous êtes beaucoup moins emmerdé par les joggeurs ces jours-ci
    Il y a mille raisons très dignes de finir aux urgences, mais un malaise parce qu’on a couru comme un con sous le cagnard n’en fait pas partie. Les joggeurs d’hier sont aujourd’hui en vélo, ou en terrasse, devant un milk-shake à la banane. De toute façon, c’est trop tard pour surveiller sa ligne.
  8. Vous ne pouvez plus marcher pieds-nus sur la plage
    Vos pieds n’arrivent pas à se faire au sable brûlant et c’est en sautillant de manière ridicule, ouilleouilleouille, que vous regagnez les quelques zones d’ombre que vous pouvez trouver près de l’échoppe du vendeur de glaces. Vous ne pensiez pas en arriver là, mais ce sera sandales-plastique pour vous. Saloperie de réchauffement climatique…
  9. Vous avez envisagé de partir en vacances en Bretagne
    Ou sur la Côte d’Opale. Et vous baigner dans la Manche. Ce réchauffement climatique va vraiment bouleverser toutes vos certitudes.
  10. Vous transpirez à des endroits que vous ne soupçonniez pas
    Sous le nez par exemple. Ou derrière les genoux. Pour quelle raison la Nature a-t-elle prévu qu’à un niveau avancé de canicule, vous pourriez transpirer de derrière les genoux ? Et est-ce que vous devez mettre du déo derrière vos genoux? Vous êtes tout chamboulé.
  11. Vous ne parvenez pas à dormir
    Il y a deux écoles : soit se coucher après une douche froide, sans se sécher, pour faire descendre la température du corps d’un bon degré, soit boire un cubi de rosé avant d’aller au lit. Évitez la douche de rosé frais, ça ne marche pas, même en camping.…

 

mais c'est de saison je vous propose aussi des petits en-cas originaux

 

sandwich_insolite_035.jpg

 

 

sandwich_insolite_038.jpg

 

et la boisson qui va avec

 

Bière au goût pizza !!!

pizza.jpg

 

 

 

ou encore au goût champagne

 

champ.jpg

 

 

 Toutes ces listes et photos trouvées sur le site TOPITO... où on trouve de tout mais alors de tout !!! et souvent ça me fait bien rire ...

 

 

 

Partager cet article

Repost0
21 juillet 2013 7 21 /07 /juillet /2013 18:23

Cet après-midi, moi j'ai eu un peu l'impression d'être là

 

 

vulcanologue

 

 

 J'ai donc envie d'un peu de fraicheur et je vous en fais profiter

 

banquise.png

 

 boisson.png

 

 fraicheur.png

 glacons.jpg

 Images trouvées sur le net

 

 

 Ca fait du bien non ????

 

Pour le dessert ce midi, la glace faite maison s'est imposée

 

page-copie-1.jpg

 

Glace vanille et cacahuètes caramélisées

recette trouvée sur ce site 

 

 

Ca va un peu mieux, mais il fait encore à cette heure ci près de 30° !!

 

Bon je vous laisse, je vais me rafraichir un peu  !!!

 

cascade.jpg

 

 

 

Partager cet article

Repost0
20 juillet 2013 6 20 /07 /juillet /2013 06:00

Voilà Florence, le rendez-vous est arrivé

Chaque 20 du mois, c’est bien noté

Sur un thème nous nous retrouvons

Chacune dans son coin réfléchissons

Ce mois ci parlons de poésie

Je cogite un peu et rends ma copie

Qui tient la route sans prétention

l'essentiel est que nous nous amusions

Rendez-vous le mois prochain

Le thème choisi sera le tien !!



 

 

Mais par quel angle prendre la chose ??? je ne suis en effet pas particulièrement amatrice de poésie, j'en lis peu,  mais suis toutefois parfois très touchée par un texte, ou amusée par un autre.

 

En y réfléchissant,  je fais le lien entre poésie et cinéma, tel dans ce film là...  

 

 

 

 

    les-bronzes.png

     et je revois Christian Clavier en mini slip de bain déclamant du St John Perse

   

Azur ! Nos bêtes sont bondées d’un cri !

Je m’éveille, songeant au fruit noir de l’Anibe dans sa cupule verruqueuse
et tronquée ... Ah bien ! Les crabes ont dévoré tout un arbre à fruits mous.
Un autre est plein de cicatrices, ses fleurs poussaient, succulentes, au tronc.
Et un autre, ou ne peut le toucher de la main, comme on prend à témoin, sans qu’il pleure
aussitôt de ces mouches, couleurs ! ...
Les fourmis courent en deux sens.
Des femmes rient toutes seules dans les abutilons, ces fleurs jaunes-tachées-de-noir-
pourpre-à-la-base que l’on emploie dans la diarrhée des bêtes à cornes ...
Et le sexe sent bon.
La sueur s’ouvre un chemin frais.
Un homme seul mettrait son nez dans le plis de son bras.
Ces rives gonflent, s’écroulent sous des couches d’insectes aux noces saugrenues. La
rame a bourgeonné dans la main du rameur.
Un chien vivant au bout d’un croc est le meilleur appât pour le requin ...
- Je m’éveille, songeant au fruit noir de l’Anibe ; à des feuilles en paquets sous l’aisselle
des feuilles.

Ou encore dans mon cultissime top 10 des films d'amour que je suis capable de voir et de revoir, le poème dit au moment de l'enterrement, et c'est radical à chaque fois je pleure !!

 

 

4-mariages.png

 

 

 

Arrêter les pendules Arrêter les pendules, couper le téléphone,
Empêcher le chien d'aboyer pour l'os que je lui donne,
Faire taire les pianos et les roulements de tambour
Sortir le cercueil avant la fin du jour.

Que les avions qui hurlent au dehors
Dessinent ces trois mots Il Est Mort,
Nouer des voiles noirs aux colonnes des édifices
Ganter de noir les mains des agents de police

Il était mon Nord, mon Sud, mon Est, mon Ouest,
Ma semaine de travail, mon dimanche de sieste,
Mon midi, mon minuit, ma parole, ma chanson.
Je croyais que l'amour jamais ne finirait : j'avais tort.

Que les étoiles se retirent, qu'on les balaye
Démonter la lune et le soleil
Vider l'océan, arracher les forêts
Car rien de bon ne peut advenir désormais.

-- Wystan Hugh Auden (1907-1973)

 

 Enfin pour le dernier INVICTUS, titre d'un film de Clin Eastwood, mais surtout le poème préféré de Nelson Mandela de l'écrivaint Wiliam Ernest Henley.

 

    invictus.jpg

 

 

Dans les ténèbres qui m’enserrent,
Noires comme un puit où l’on se noie,
Je rends grâce aux dieux quels qu’ils soient,
Pour mon âme invincible et fière,

Dans de cruelles circonstances,
Je n’ai ni gémi ni pleuré,
Meurtri par cette existence,
Je suis debout bien que blessé,

En ce lieu de colère et de pleurs,
Se profile l’ombre de la mort,
Et je ne sais ce que me réserve le sort,
Mais je suis et je resterai sans peur,

Aussi étroit soit le chemin,
Nombreux les châtiments infâmes,
Je suis le maître de mon destin,
Je suis le capitaine de mon âme.

 

 

Voilà je file voir la poésie déclinée chez les autres copinautes, rendez-vous chez Florence pour avoir les liens.

 

Bon week-end.

 

 

 

Partager cet article

Repost0
19 juillet 2013 5 19 /07 /juillet /2013 09:10

Y'a pas c'est un homme sage et plein de bon sens quand il dit !!!

 

 

 

"Si vous avez l’impression que vous êtes trop petit pour changer quelque chose, essayez donc de dormir avec un moustique. Vous verrez lequel des deux empêche l’autre de dormir"

 

 

 

Tout d'abord il faut savoir que seule Madame Moustique pique.

Elle aime la chaleur (15-30 C) associée à un bon taux d'humidité et est spécialement attiré par certaines odeurs en provenance de la future victime : sueur, odeur propre de la peau, acides aminés, stéroïdes, urine, etc... toute une panoplie d'odeurs propres à chacun qui font de nous une cible potentielle ou pas.
Les oestrogènes contenus dans les urines jouent un rôle indiscutable : les femmes seraient plus piquées au milieu du cycle menstruel.

La transpiration joue également un rôle attractif. La température du corps peut jouer un rôle très important.
Plus la température est élevée, plus le moustique aura tendance à piquer le corps, et de corps en l'occurence chez nous c'est le mien le plus prisé et au coucher, la scène c'est à peu près ça... 

illustration trouvée ici

 

ce qui provoque l'hilarité de mon mari qui trouve très comique le combat acharné que je poursuis... impossible de me coucher sans tous les éliminer.

 

 

Je hais les moustiques, mais visiblement ils me le rendent bien !!

Partager cet article

Repost0