• : Tout douce Mans - cuisine, encadrement, couture...
  • : Un espace de liberté et de partage.
  • Contact

Blog à partager sans modération ;

Il y aura le quotidien, les coups de ,

quelques passions

(cuisine - enfin surtout les gâteaux !!- ,

des activités manuelles (encadrement, un peu de couture...)

Ici c'est un lieu de partage vers et avec les autres...

page03.jpg

Bienvenue !!

Welcome !!

English

blogger

Rechercher

damouredo.com Carré

8 janvier 2014 3 08 /01 /janvier /2014 10:15

J'ai dit bien souvent à Sylvie dans son jardin en couleurs, qu'elle avait de la chance de pouvoir faire des cousettes pour ses trois poupées... qui ont moins de 10 ans... parce qu'ici la bibiche a bientôt 15 ans n'apprécie plus vraiment  du tout les vêtements faits maison.

 

Mais, elle est coquette et très fan de mode et porte de plus en plus des petites jupettes, de préférence patineuses.

 

Samedi dernier, mon magasin de tissus commençait déjà les présoldes, j''ai acheté quelques coupons, Jane étant avec moi je lui propose un tissu écossais pour lui en faire une jupe.

 

Elle avait déjà repéré ce modèle là sur son site en ligne préféré

 

 

elle a accepté finalement que je tente l'expérience !! Modèle trouvé dans un magasine BURDA.

 

P1100741.JPG

 

 P1100736.JPG

 

Jupe portée aujourd'hui au collège donc j'en déduis donc que ça lui plait, et surtout les copines ont validé !!!

 

 

 

Partager cet article
Repost0
7 janvier 2014 2 07 /01 /janvier /2014 10:38

J'ai noté dans mes tablettes une journée à Paris pour aller voir l'exposition consacrée aux oeuvres de Cartier Bresson disparu voilà maintenant 10 ans.

 

henri_cartier_bresson-437x300.jpg

 

J'aime beaucoup ce photographe, j'ai d'ailleurs déjà eu l'occasion de voir une de ses expositions. Au delà du témoignage visuel d'un passé révolu, à l'instar de Willy RONIS, il a su saisir des ambiances, une représentation des instants, ou tout simplement la beauté d'une scène et d'un lieu.

 

 

Centre Pompidou du 12 février au 9 juin.

 

Et puis ce matin, je lis dans mon journal quotidien l'histoire extraordinaire de Vivian MAIER, femme passionnée de photographie, qui a accumulé des milliers de négatifs non développés par manque d'argent. Ces négatifs ont été vendus dans une salle des ventes à Chicago en 2007 car Vivian MAIER avait des dettes. Elle est morte en 2009 avant de savoir que ses photos allaient faire le tour du monde et la faire connaître comme une photographe témoin majeur de son époque et surtout une grande artiste tant ses prises de vue et sa maîtrise de l'art photographique sont extraordinaires.   

 

Vivian MAIER est née à NEW YORK en 1926, a vécu une partie de sa vie en France et est repartie vivre dans sa ville natale en 1951 où elle a gagné sa vie en gardant des enfants. Elle a vécu notamment à NY et à Chicago, ses photos ont été essentiellement prises dans ces deux villes.

 

Une expo a lieu en ce moment même à Tours au Jeu de Paume, (jusqu'au 1er juin).

 

VM19XXW00573-06-MC.jpg

 

VM1955W00565-06-MC.jpg

 

 VM1956K05925-04-MC.jpg

 

VM1975K05678-01-MC.jpg

 VM1975K05679-03-MC.jpg

 

Ici le site officiel consacré à Vivian MAIER

 

 

Partager cet article
Repost0
5 janvier 2014 7 05 /01 /janvier /2014 18:01

C'est aujourd'hui... et le dimanche soir pour nous est souvent synonyme de grignoterie avec nos amis. Je suis chargée du dessert, évidemment ce sera une galette

 

P1100731.JPG

 oups elle sort du four !

 

 

 Pâte feuilletée faite maison (deuxième fois et encore satisfaite du résultat), recette frangipane trouvée dans le numéro 2 de "fou de pâtisserie" décidemment une revue que j'aime beaucoup !

 

images-copie-1.jpg

 

 Pour tout savoir de l'épiphanie une copinaute a fait ça très bien ce matin

 

 

Partager cet article
Repost0
2 janvier 2014 4 02 /01 /janvier /2014 00:30

Désormais à l'ère des réseaux, des i-quelque chose, des SMS, MMS... les voeux se déclinent essentiellement de manière virtuelle.

 

Il y a ceux qui envoient le même message à toute leurs contacts : pratique, rapide mais un peu impersonnel de mon point de vue !!

 

Il y a eu aujourd'hui le téléphone et les appels des proches (enfin ceux qui sont loin !) ;

 

Il y a aussi les messages via FB, ou par mail.

 

Et puis toutes les bloggeuses font aussi leur post en ce début d'année, je ne déroge pas à la règle. Pour  mes lectrices/lecteurs habituels donc j'ai choisi d'llustrer mes voeux et pour ce faire, j'ai sélectionné quelques photos trouvées sur twitter notamment.

 

 

 

 

 Il y a donc les voeux locaux (place de la République au Mans)

 

2014 2017

 

 

 Les voeux bavards mais complets

 

2014-2016.JPG

 

 

Les voeux festifs

 

2014 2015

 

 Les voeux lapinou polyglotte

 2014 2021

 

 

 

 Les voeux éphémères

 

2014 2020

2014 2022

 

2014 2023

 

 Je souhaite pour chacun d'entre vous le meilleur pour 2014. Puisse t'elle être une année heureuse, amoureuse, amicale, sereine, créative, gourmande, pleine d'énergie, voyageuse, partageuse, visiteuse,..  

 

 

Et puis pour conclure ce premier post de l'année sur le sujet des voeux, je voudrais partager avec vous le texte d'Ariane MNOUCHKINE, qui à la demande de Médiapart vient d'écrire sa lettre de voeux, un texte que je trouve personnellement superbe, où il est question de fuite et de chantier, de démocratie, de responsabilité, de courage, d'expérimentation, d'espoir et d'avenir. Puissions nous être nombreux à la lire et à croire comme elle qu'on peut changer les choses et qu'on peut donner de l'espoir à nos jeunes.

 

Les vœux de l’an 2014 d'Ariane Mnouchkine

« Mes chères concitoyennes, mes chers concitoyens,

À l’aube de cette année 2014, je vous souhaite beaucoup de bonheur.

Une fois dit ça… qu’ai-je dit? Que souhaité-je vraiment ?

Je m’explique : Je nous souhaite d’abord une fuite périlleuse et ensuite un immense chantier.

D’abord fuir la peste, la peste de cette tristesse gluante, que par tombereaux entiers, tous les jours, on déverse sur nous, cette vase venimeuse, faite de haine de soi, de haine de l’autre, de méfiance de tout le monde, de ressentiments passifs et contagieux, d’amertumes stériles, de hargnes persécutoires.

Fuir l’incrédulité ricanante, enflée de sa propre importance, fuir les triomphants prophètes de l’échec inévitable, fuir les pleureurs et vestales d’un passé avorté à jamais et barrant tout futur.

Une fois réussie cette difficile évasion, je nous souhaite un chantier, un chantier colossal, pharaonique, himalayesque, inouï, surhumain parce que justement totalement humain. Le chantier des chantiers.

Ce chantier sur la palissade duquel, dès les élections passées, nos élus s’empressent d’apposer l’écriteau : “Chantier Interdit Au Public“

Je crois que j’ose parler de la démocratie.

Etre consultés de temps à autre ne suffit plus. Plus du tout. Déclarons-nous, tous, responsables de tout.

Entrons sur ce chantier. Pas besoin de violence. De cris, de rage. Pas besoin d’hostilité. Juste besoin de confiance. De regards. D’écoute. De constance.

L’Etat, en l’occurrence, c’est nous.

Ouvrons des laboratoires, ou rejoignons ceux, innombrables déjà, où, à tant de questions et de problèmes, des femmes et des hommes trouvent des réponses, imaginent et proposent des solutions qui ne demandent qu’à être expérimentées et mises en pratique, avec audace et prudence, avec confiance et exigence.

Ajoutons partout, à celles qui existent déjà, des petites zones libres.

Oui, de ces petits exemples courageux qui incitent au courage créatif.

Expérimentons, nous-mêmes, expérimentons, humblement, joyeusement et sans arrogance. Que l’échec soit notre professeur, pas notre censeur. Cent fois sur le métier remettons notre ouvrage. Scrutons nos éprouvettes minuscules ou nos alambics énormes afin de progresser concrètement dans notre recherche d’une meilleure société humaine. Car c’est du minuscule au cosmique que ce travail nous entrainera et entraine déjà ceux qui s’y confrontent. Comme les poètes qui savent qu’il faut, tantôt écrire une ode à la tomate ou à la soupe de congre, tantôt écrire Les Châtiments. Sauver une herbe médicinale en Amazonie, garantir aux femmes la liberté, l’égalité, la vie souvent.

Et surtout, surtout, disons à nos enfants qu’ils arrivent sur terre quasiment au début d’une histoire et non pas à sa fin désenchantée. Ils en sont encore aux tout premiers chapitres d’une longue et fabuleuse épopée dont ils seront, non pas les rouages muets, mais au contraire, les inévitables auteurs.

Il faut qu’ils sachent que, ô merveille, ils ont une œuvre, faite de mille œuvres, à accomplir, ensemble, avec leurs enfants et les enfants de leurs enfants.

Disons-le, haut et fort, car, beaucoup d’entre eux ont entendu le contraire, et je crois, moi, que cela les désespère.

Quel plus riche héritage pouvons-nous léguer à nos enfants que la joie de savoir que la genèse n’est pas encore terminée et qu’elle leur appartient.

Qu’attendons-nous ? L’année 2014 ? La voici.

PS : Les deux poètes cités sont évidemment Pablo Neruda et Victor Hugo »

 

 

 

Partager cet article
Repost0
26 décembre 2013 4 26 /12 /décembre /2013 12:39

Pour ma jeune belle-fille très fan de Paris, des coussins réalisés grâce à un tuto de Marie-Claire Idées (N° 54).

 

De la feutrine blanche, noire, un peu de découpe, une occasion pour tester mon applicateur  strass encore jamais utilisé

 

Couture-1966.JPG

 

 

 

 

 

Couture-1964-crop.JPG

 

Pour chaque coussin, trois morceaux de feutrine (45 x 45), pour la tour eiffel deux noirs un blanc. On découpe la forme sur un morceau noir que l'on coud ensuite sur le blanc, on décore ensuite comme l'on veut.

 

Pour le second on inverse. Vous avez bien évidemment reconnu le Sacré Coeur, des mauvaises langues disant que cela ressemble plus à une mosquée voire au Taj Mahal, je vous  laisse juge

 

sacre-coeur.png

 

 Le Sacré coeur

 

045

 

 

 Mosquée bleue Istanbul

 

taj-mahal.png

 

 Taj Mahal

 

 

 Non mais c'est ressemblant tout de même !!!

 

 

Partager cet article
Repost0
23 décembre 2013 1 23 /12 /décembre /2013 15:36

Non, non ceci n'est pas un Kouglof... je ne veux pas rivaliser avec ma copine Passiflore qui le réussit si bien son Kugelhopf la preuve

 

P1100708.JPG

 

Non, non ceci n'est pas un panettone, pourtant l'idée de départ était bien de réaliser cette pâtisserie italienne de Noël

 

panettone.png

 

 image trouvée sur le net

 

 

Oui, mais voilà en apprenant ce que je faisais hier après-midi, Jane a négocié car elle n'aime ni les raisins secs, ni les zestes d'agrumes, j'ai donc opté pour des pépites de chocolat, du coup on dira qu'il s'agit d'une brioche aux pépites, ni alsacienne, ni italienne !!

 

 P1100713.JPG

 

Bon moi je vais goûter il est l'heure !!!

 

Pour la boisson, voyons c'est Noël et à cette époque on a vraiment le choix

 

Sans alcool

 

Un peu de thé ?

the.png

Un chocolat chaud ?

 chocolat.jpg

 

Un café ?

 cafe.jpg

 

Avec alcool

 

Un vin chaud ?

 vin-chaud.jpg

Une petite recette alsacienne ici

 

Un punch ?

punch-de-noel.jpg

 

Recette trouvée ici

 

Une bière ?

 biere.jpg

 

 

Ici plein de recettes de boissons du Monde entier, Le Wassail en Grande Bretagne, Punch Sorrel aux Caraïbes, Glühwein en Allemagne, etc... 

 

Partager cet article
Repost0
22 décembre 2013 7 22 /12 /décembre /2013 12:12

Alors que la folie de Noël frisant l'overdose s'est emparée de Paris, la date du 21 était retenue dans notre agenda depuis le mois de juin !!! cadeau fait à la jeune ado complètement fan de ce jeune humoriste que les plus de 20 ans ne doivent pas connaître !

paris-decembre-2013-1957.JPG

 

 

Mais qui dit journée à Paris, pour ce qui nous concerne dit journée au Musée, autant rentabiliser le déplacement.

 

Les parents de la copine de Jane venus avec nous ne connaissaient pas le musée d'Orsay, c'était donc l'occasion de leur faire connaître le lieu et d'y voir l'expo temporaire

 

 

 

L'expo a pour thème le nu masculin dans l'art sous toutes ses formes de 1800 à nos jours.

Les artistes présents vont de Gustave Moreau à Ron Mueck, d’Alexandre Falguière à Robert Mapplethorpe, de Pablo Picasso à Lucien Freud en passant par Egon Schiele, Auguste Rodin, Andy Warhol, Koloman Moser, Francis Bacon ou encore Kehinde Wiley

 

Pour ce qui nous concerne, les avis divergent, les jeunes ados n'ont pas trop aimé, bizarrement ce sont les créations les plus contemporaines qu'elles n'ont pas apprécié, notamment les photos de Pierres et Gilles que personnellement j'ai préféré.

 

 

La création de Ron Mueck pour l'expo, hyper réaliste a fait réagir également, la représentation du père mort ne pouvant laisser insensible

 

 

J'ai personnellement découvert à cette expo le peintre Egon SCHIELE

 

imagesCA2EVFC6.jpg

ses tableaux dérangeant me touchent, impossible encore de savoir ce qui provoque en moi ces émotions...

 

En sortant de l'expo temporaire, on part tous vers le 5ème... les vues tant vers l'intérieur du musée que vers l'extérieur sont superbes,

 

 

paris-decembre-2013-1919.JPG

 

 paris-decembre-2013-1924.JPG

 paris-decembre-2013-1936.JPG

 

 

 

en prime on se délecte chez les impressionnistes après l'expo temporaire, comment dire ce fut un moment léger et un très grand plaisir pour nous six.

 

 

imagesCA6QW6F2.jpg

 

 

sans-titre

 

 

 En ressortant Paris nous offre ses lumières (ma photo du grand palais qui accueille une fête foraine)

 

paris-decembre-2013-1941.JPG

 champs.png

 Crédit photo  © OTCP - Marc Bertrand

 

Illumination-Concorde-Obelisque-Tour-Eiffel-630x405-C-OTCP-.jpg

Crédit photo © OTCP - Amélie Dupont 

 

 

Retour en fin de soirée vers le Bataclan où nous laissons nos jeunes ados. Pendant ce temps nous avions choisi un peu au hasard dans le quartier République- enfin avec l'aide d'un guide - un restaurant, une très bonne adresse que je vous conseille le cas échéant le Pramil Rue Vertbois dans le 3ème.

 

Le chef Alain PRAMIL réalise une cuisine raffinée avec des produits frais, les gourmets que nous sommes avons vraiment beaucoup apprécié le savoir faire du chef, une cuisine simple mais des saveurs originales tout en subtilité. Une belle adresse à retenir si vous passez pas là.

 

Nous avons ensuite récupéré deux jeunes ados enthousiastes et heureuses d'un spectacle qui les a visiblement ravies. 

 

 

Partager cet article
Repost0
20 décembre 2013 5 20 /12 /décembre /2013 16:00

C'est le thème proposé ce mois ci par Mamylor.

 

Alors comme d'habitude cogitation sur le thème... c'est vrai que c'est tentant de parler des lumières et loupiotes de Noël.

 

Mais moi, j'ai envie de décliner la lumière sous diverses formes

 

Celle du matin dans notre petit jardin gelé

 001

 

 

005

 

 007

 

 

 

Celles du soir... au "port" du Mans, pas question de partir de là pour une grande croisière mais tout de même

 

IMGP9374.JPG

 

 IMGP9367.JPG

 

 

La Lumière du poète

A la lumière

Dans l'essaim nébuleux des constellations,
Ô toi qui naquis la première,
Ô nourrice des fleurs et des fruits, ô Lumière,
Blanche mère des visions,

Tu nous viens du soleil à travers les doux voiles
Des vapeurs flottantes dans l'air :
La vie alors s'anime et, sous ton frisson clair,
Sourit, ô fille des étoiles !

Salut ! car avant toi les choses n'étaient pas.
Salut ! douce ; salut ! puissante.
Salut ! de mes regards conductrice innocente
Et conseillère de mes pas.

Par toi sont les couleurs et les formes divines,
Par toi, tout ce que nous aimons.
Tu fais briller la neige à la cime des monts,
Tu charmes le bord des ravines.

Tu fais sous le ciel bleu fleurir les colibris
Dans les parfums et la rosée ;
Et la grâce décente avec toi s'est posée
Sur les choses que tu chéris.

Le matin est joyeux de tes bonnes caresses ;
Tu donnes aux nuits la douceur,
Aux bois l'ombre mouvante et la molle épaisseur
Que cherchent les jeunes tendresses.

Par toi la mer profonde a de vivantes fleurs
Et de blonds nageurs que tu dores.
Au ciel humide encore et pur, tes météores
Prêtent l'éclat des sept couleurs.

Lumière, c'est par toi que les femmes sont belles
Sous ton vêtement glorieux ;
Et tes chères clartés, en passant par leurs yeux,
Versent des délices nouvelles.

Leurs oreilles te font un trône oriental
Où tu brilles dans une gemme,
Et partout où tu luis, tu restes, toi que j'aime,
Vierge comme en ton jour natal.

Sois ma force, ô Lumière ! et puissent mes pensées,
Belles et simples comme toi,
Dans la grâce et la paix, dérouler sous ta foi
Leurs formes toujours cadencées !

Donne à mes yeux heureux de voir longtemps encor,
En une volupté sereine,
La Beauté se dressant marcher comme une reine
Sous ta chaste couronne d'or.

Et, lorsque dans son sein la Nature des choses
Formera mes destins futurs,
Reviens baigner, reviens nourrir de tes flots purs
Mes nouvelles métamorphoses.

 

Anatole FRANCE

 

La lumière des philosophes

 

 

Tous les hommes aiment avant tout la lumière, ils ont inventé le feu

Guillaume APOLLINAIRE

 

Le bonheur, quel qu'il soit, apporte air, lumière et liberté de mouvement 

Friedrich NIETZSCHE 

 

Quand je m'éveille, je te vois avant d'avoir vu la lumière,
Et mon cœur est plus vite à toi, que n'est le jour à ma paupière

FABRE D'EGLANTINE

 

Le bonheur est une petite lumière qu'il est bon de tenir à l'abri des vents

Jacques SALOME

 

Ma préférée :

 

La vie, c'est la lumière, la richesse, le luxe ; l'amour loin des conventions de la pudeur

PICABIA

 

 

392605 244669275595385 100001569422730 636027 348741323 n

 

  

 

Partager cet article
Repost0
18 décembre 2013 3 18 /12 /décembre /2013 19:09

Deux vidéos vraiment sympas dans l'esprit de Noël...  

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
15 décembre 2013 7 15 /12 /décembre /2013 11:31

Mais comestible celui-ci...

 

Quand j'ai vu le sien  j'ai voulu faire le mien... j'avais tout ce qu'il fallait pour le réaliser, le reste de ma pâte feuilletée maison, de la tapenade, rouge, verte, noire, y'a plus qu'à !

 

 Avant cuisson

  Cuisine 1852

 

 Après cuisson (et à la lumière du soir, bof, bof)

 

Cuisine 1865

 

J'ai fait un petit sapin, nous n'étions que quatre pour l'apéritif... le sien est de loin plus beau et plus réussi... mais qu'importe, l'idée est là et me semble tout à fait de circonstance.

 

 

Aller un petit dernier juste pour le plaisir, et celui là me semble vraiment le plus original

 

52a384e13570f96638c84978

Il s'agit du sapin de Noël de Gubbio (230 kms au nord de Rome) surmonté d'une étoile filante, né de l'initiative de bénévoles Il est depuis 1991 considéré par le Guinness World Records comme le plus grand du monde avec une hauteur maximale de 750 mètres et une largeur de 450 mètres.

 

Il s'agit en fait d'une structure basée sur près de 1.000 points lumineux de couleurs différentes (reliés par 8.500 mètres de câbles électriques) formant la silhouette d'un sapin,

 

 

Bon dimanche !!

Partager cet article
Repost0